« Histoires de fantômes. Un chant de Noël et autres récits », de Charles Dickens

Charles Dickens, "Histoires de fantômes. Un chant de Noël et autres récits", Classiques de l'école des loisirsComme nombre de ses contemporains victoriens, Charles Dickens adore les histoires de fantômes. Ses spectres sont parfois terriblement inquiétants, parfois comiques, comme le Génie du désespoir et du suicide, si pressé de voir le baron de Grogzwig en finir, ou encore porteurs d’un message, comme dans l’« Histoire du sacristain emporté par des goblins » qui préfigure « Un chant de Noël », ce Christmas Carol que l’on se lit aujourd’hui encore à la veillée de Noël dans le monde anglo-saxon.

C’est justement cette version, la version lue, qui a été retenue dans ce volume. Dickens l’a lui-même condensée pour pouvoir l’interpréter lors de ses interminables tournées de lectures publiques.

Elle raconte l’histoire d’Ebenezer Scrooge, un vieil Harpagon dont le personnage connaîtra une certaine fortune littéraire, puisqu’il sera le père de… Balthazar Picsou (Scrooge McDuck en version originale). Rien ne compte pour lui que d’exploiter son prochain, et notamment Bob Cratchit, son commis. Il déteste tout, et particulièrement Noël, ce « jour où vous vous trouvez plus vieux d’une année et pas plus riche d’une heure ». Bref, Scrooge est un affreux.

Une veille de Noël, le voilà qui reçoit la visite de Jacob Marley, son ancien associé… mort depuis sept ans. Le fantôme de Marley vient le prévenir : Scrooge doit changer, sans quoi il portera pour l’éternité les chaînes du remords. Il va d’ailleurs recevoir la visite de trois spectres, ceux des Noëls passés, du Noël présent et des Noëls à venir, qui vont lui faire comprendre qu’une rapide rédemption s’impose…

l’École des lettres

..

"Le rêve de Dickens", par Robert William Buss, 1875

« Le rêve de Dickens », par Robert William Buss, 1875

• Charles Dickens, «Histoires de fantômes. Un chant de Noël et autres récits », « Classiques », l’école des loisirs, 2009.  

On trouvera réunis dans ce recueil : Un chant de Noël, L’Aiguilleur, Le Treizième juré ou le Procès pour crime, L’Histoire de la femme de journée, Manuscrit d’un fou, Histoire du sacristain emporté par les goblins, Le Baron de Grogzwig, Le locataire et le fantôme, Le Fauteuil hanté.

• Les œuvres de Charles Dickens publiées dans la même collection : David Copperfield, Olivier Twist.

De Grandes Espérances, illustré par Philippe Dumas, adapté par Marie-Aude Murail, « Médium » de l’école des loisirs, grand format.

• Tous les titres de la collection Classique & Classiques abrégés.

• Charles Dickens dans les Archives de l’École des lettres.

• Sur ce blog : Hugo reçoit Dickens : un Anglais à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *