Qu’est-ce qu’un écrivain européen ?

Les écrivains européens ?
À votre choix,
plusieurs listes possibles,
mais un même programme

 À l’occasion du salon Livre Paris de mars dernier qui accueillait en invitée principale la littérature slovaque et, en « guest star », la littérature européenne, la question de l’écrivain européen et de son identité s’est fait entendre à nouveau. Ajoutons-y les élections européennes et le thème apparaît sans doute plus vital encore.

Qu’est-ce qu’un écrivain européen ? Cette question recèle ambiguïtés et interrogations gigognes. Or la réponse la plus communément admise est que nous n’en savons rien, ou que, si définition il y a, il faut se hâter de s’inscrire en faux contre elle.

Allons voir de plus près.

Continuer la lecture

« Manuscrits de l’extrême : prison, passion, péril, possession » à la BNF

Bernard Maître, résistant, arrêté le 20 décembre 1943 et enfermé à la prison de Lure.
Message réclamant du matériel pour s’évader, écrit à la pointe d’épingle.
© BnF, Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

Quand la page prend feu

Face à l’exposition qui a débuté le 9 avril dernier, on n’aura qu’un seul regret : qu’elle ne dure pas au-delà du 7 juillet. On passe dans les quatre salles un moment exceptionnel et on aimerait le partager longtemps, on pense à celles et ceux qui n’habitent pas Paris ou la France et qui ne pourront voir les documents exposés, ou cachés à la lumière.

Continuer la lecture

 « Une brève histoire du roman noir », de Jean-Bernard Pouy

Une approche passionnée de l’histoire littéraire

Comment affronter la vaste problématique de l’enseignement de l’histoire littéraire au collège ?

Le passage par des textes subjectifs, discriminants mais sérieux, pourrait constituer une approche exaltante de ce vaste territoire du cours de français où s’égarent souvent les élèves.

Continuer la lecture

Interpréter un livre. À propos de la mémoire littéraire

Shen Congwen et sa femme Zhang Zhaohe

En 1931, Shen Congwen est chargé de cours à l’université de Wuhan, dans la province du Hubei.

L’année suivante, il est nommé professeur à l’université de Qingdao, dans la province du Shandong.

Par désœuvrement, par colère,
pour sauvegarder un peu de la beauté du monde contre les afféteries et les artifices, il écrit des nouvelles où il se moque des Shanghaiens qui défilent au bord de la mer Jaune avec leurs concubines, des textes très virulents où il déplore la frilosité intellectuelle de ses collègues, la pusillanimité sexuelle, la lâcheté pleine de morgue, la bêtise.

Ceux-ci obtiennent rapidement sa démission.

Continuer la lecture

« Les grands édifices, comme les grandes montagnes, sont l’ouvrage des siècles. »

« Les grands édifices, comme les grandes montagnes, sont l’ouvrage des siècles. L’art nouveau prend le monument où il le trouve, s’y incruste, se l’assimile, le développe à sa fantaisie, et l’achève s’il le peut. La chose s’accomplit sans trouble, sans effort, sans réaction, suivant une loi naturelle et tranquille. C’est une greffe qui survient, une sève qui circule, une végétation qui reprend. L’homme, l’artiste, l’individu s’effacent sur ces grandes masses sans nom d’auteur : l’intelligence humaine s’y résume et s’y totalise. Le temps est l’architecte, le peuple est le maçon. »

Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831.

« Notre-Dame de Paris », de Victor Hugo, texte abrégé par Bernard Noël, « Classiques », l'école des loisirs, 2018

Continuer la lecture

Nouveaux programmes de français : les œuvres enfin connues

Nouveaux programmes de français en premièreL’actualité de l’école, entre mobilisations lycéennes pour l’environnement et mouvements enseignant pour une révision des réformes en cours, ferait passer à côté d’une publication d’importance survenue cette semaine : les nouveaux programmes d’œuvres en français pour la classe de première à la rentrée prochaine.

Ce retour d’un programme national, événement en soi après des décennies de simples recommandations, était très attendu, suscitant crainte et curiosité, dépassant l’objectif scolaire pour délivrer un message idéologique.

Quelles sont alors, réparties dans les quatre objets d’études basiques (poésie, roman, littérature d’idées, théâtre), les douze œuvres parmi lesquelles les enseignants en auront quatre à travailler avec leurs élèves ?

Continuer la lecture

« Tolkien à 20 ans. Prélude au “Seigneur des anneaux” », d’Alexandre Sargos

Né en 1892, Tolkien a vingt ans en 1912, une bien mauvaise époque pour les jeunes hommes qui abordent l’âge adulte. Mais la vie du jeune Tolkien n’a jamais été rose et l’essai que consacre Alexandre Sargos, à l’auteur du Seigneur des anneaux, Tolkien à 20 ans (Le Diable Vauvert), a pour objet de montrer que la mort sera finalement la source d’inspiration essentielle du futur écrivain, la mort et son antithèse, le paradis d’une enfance bucolique.

La vie du jeune John Ronald Reuel Tolkien, dans les premières années du XXe siècle, est déjà marquée par la mort, les conditions matérielles précaires : elles sont liées au décès de son père survenu dans l’État d’Orange alors qu’il n’avait que quatre ans. Sa mère, qui supportait mal le climat de l’Afrique du Sud et la ségrégation pratiquée par les Boers, avait choisi de rentrer en Angleterre avec ses deux fils. John n’aura jamais connu son père.

Continuer la lecture