Le développement des technologies en faveur des langues régionales

Le développement des technologies en faveur des langues régionales

L’IMMI-CNRS, le ministère de la Culture et de la Communication (Délégation générale à la langue française et aux langues de France), le LIMSI-CNRS et ELRA/ELDA organisent un colloque sur le thème du développement des technologies pour les langues régionales de France.

Celui-ci se tiendra les 19 et 20 février 2015 en région parisienne, à Meudon, et doit réunir une soixantaine de participants, dont des représentants de la DGLFLF, des collectivités territoriales, d’administrations et agences nationales, des experts scientifiques et des membres d’associations de défense des langues régionales, en France et en Europe.

Nous partons du constat que les avancées en traitement automatique des langues ne concernent qu’un pour cent des langues parlées dans le monde, dont peu de langues régionales, en particulier de France.

Cependant, quelques exemples (langues basque et catalane en Espagne entre autres) nous montrent que, à condition de rassembler volonté politique, savoir scientifique et savoir-faire technique, le développement rapide de technologies en traitement des langues, est possible pour les langues régionales, en les dotant des ressources et des outils nécessaires. Cela permet de dynamiser des recherches plus fondamentales sur les langues et de s’attaquer au défi de la mise en place d’un multilinguisme véritable tenant compte des variétés dialectales, tout en permettant le développement d’applications à forte valeur ajoutée pour les collectivités locales (par exemple pour le tourisme).

Ce colloque vise donc à réunir des linguistes, des spécialistes du traitement automatique des langues, des représentants des collectivités territoriales, des administrations et agences nationales et des offices des langues régionales, afin de :

• faire un constat sur le développement des technologies actuelles ;
• montrer des exemples de développement pour certaines langues ;
• proposer des solutions réalistes pouvant pallier les manques mis au jour.

Le premier colloque est composé d’exposés oraux, suivis le lendemain de tables rondes ; le résultat sera une ébauche de plan d’action, qui sera renforcé le cas échéant par d’autres colloques.

• Les inscriptions au colloque – qui se tiendra à l’Espace Isadora-Duncan, 1, place Aristide-Briand 92190 Meudon –, sont ouvertes et se font sur le site AzurColloque. Le processus se fait en deux étapes : 1.  une pré-inscription qui vous sera confirmée ; 2 – une inscription définitive au cours de laquelle le paiement en ligne ou par bon de commande sera possible.

Informations : lucie.gianola@culture.gouv.fr.

• Le site de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *