Les maux de l’écriture

Dessin de Pia Bellicaud

Quand l’acte d’écrire relève davantage
de la douleur que du plaisir,

l’école peut trouver ses soins palliatifs dans l’utilisation de certains outils numériques

Dès la fin de la maternelle, certains enfants montrent des difficultés à l’écrit, ils peuvent par exemple former les lettres dans le mauvais sens (écriture en miroir), ne pas réussir à écrire sur les lignes, confondre les « p » et les « b », etc.

Puis, au-delà de la difficulté, viennent les pathologies : dysgraphie, dysorthographie, dyspraxie (un enfant dyspraxique est toujours dysgraphique). Seul un bilan fait par un ergothérapeute peut attester réellement d’un retard graphique en fonction de quatre critères observés : vitesse d’écriture, lisibilité, performance orthographique, coût cognitif, ce dernier étant le plus difficile à évaluer.

L’enfant dyspraxique peut écrire mais avec un effort considérable et pour un résultat très médiocre. Alors même qu’il s’applique de tout son cœur à former les lettres, il ne peut pas écouter l’enseignant simultanément. Il va donc falloir aménager l’acte d’écriture.

Lire la suite

« Métaphores je vous aime. Le dico des belles images », de Daniel Lacotte

"Métaphores je vous aime. Le dico des belles images", de Daniel LacotteParmi les multiples manières de parler de la métaphore, Daniel Lacotte, lexicographe et romancier, a choisi la plus directe et la plus plaisante, celle qui consiste à partir à la recherche de son origine, de son sens, de sa sphère d’emploi et de sa portée poétique.

La tâche n’est pas aussi aisée qu’il y paraît, car les métaphores sont partout et envahissent notre discours sans même qu’on y prenne garde, comme si le détour imagé était une manière de contourner certains mots ou d’enjoliver certaines situations.

La métaphore « se substitue astucieusement à la dureté du réel », explique Daniel Lacotte, ravi de nous offrir, avec cette livraison, non seulement son quarantième ouvrage (à peu près), mais également un « beau livre d’images ».

Lire la suite

Conseils de rentrée aux professeurs stagiaires de lettres

Le présent document ne prétend pas délivrer une parole absolue susceptible de résoudre tous les problèmes posés au sujet de la première rentrée d’un enseignant.

À visée synthétique et pragmatique, il se donne simplement comme objectif de répondre aux premières questions pratiques que chaque professeur de lettres débutant dans le métier en collège et en lycée est en droit de formuler.

Lire la suite

Vers de nouveaux programmes de français des cycles 2, 3 et 4 pour la rentrée 2018

Projet d’ajustement et de clarification des programmes de français des cycles 2, 3 et 4Le Conseil supérieur des programmes vient de publier un Projet d’ajustement et de clarification des programmes de français des cycles 2, 3 et 4 d’une soixantaine de pages, voté le 14 juin, qui devrait être entériné le 12 juillet prochain et applicable dès la prochaine rentrée.

Des modifications ont également été apportées aux programmes de mathématiques et d’éducation morale et civique (ÉMC) dont on trouvera ici le détail.

Lire la suite

Dis moi dix mots, édition 2018 : sur tous les tons, sur toutes les lèvres

Dis-moi dix mots sur tous les tonsLa remise des prix de l’édition 2018 du concours « Dis moi dix mots » à l’Institut de France ce jeudi 24 mai a été comme chaque année un moment d‘émotion et de conviction.

D’émotion parce que nul dans l’assemblée présidée par Hélène Carrère d’Encausse ne pouvait cette année encore retenir son admiration devant ces élèves de collège ou de lycée, de France ou de l’étranger, d’établissements réguliers ou d’établissements spécialisés, qui, avec leurs professeurs avaient conduit des projets remarquables sur le thème imposé, en l’occurrence l’« oralité », mêlant ingéniosité, inventivité et technicité, témoignant s’il en était besoin, que le travail collectif, le travail interdisciplinaire, le travail gratuit, fédère les énergies, galvanise l’enthousiasme.

Lire la suite

Construire le savoir grammatical en manipulant la langue. Comment donner du sens à (et le goût de) la grammaire ?

Georges Braque, « Nature morte au violon », 1913

L’université Paris-Descartes (laboratoire Éducation, Discours, Apprentissages) et l’ÉSPÉ de Paris organisent le 6 juin 2018 une journée d’étude intitulée Construire le savoir grammatical en manipulant la langue. Comment donner du sens à (et le goût de) la grammaire ?

L’approche de la langue dans l’enseignement au moyen de manipulations linguistiques étant l’une des préconisations récentes des programmes officiels, cette journée d’études s’inscrira dans une dynamique qui répond à des préoccupations actuelles.

Nous proposons de mener une réflexion sur les méthodologies à privilégier dans l’enseignement de la langue pour favoriser la construction des catégories grammaticales en lien avec les compétences en lecture et en écriture. Il s’agit également de nous interroger sur les dispositifs pédagogiques permettant d’articuler étude de la langue et compréhension, tout en (re)donnant du sens à (et le goût de) la grammaire.

On se demandera comment rendre l’élève acteur de la maîtrise de la langue, orale et écrite, en développant son regard réflexif à l’égard de ses pratiques : interroger, déconstruire et (re)construire les représentations en classe, pour aller de l’épilinguistique au métalinguistique. Quelles démarches didactiques et activités pédagogiques mettre en place pour développer les compétences linguistiques des élèves, de la co-construction du sens à la production à l’oral et à l’écrit ?

Lire la suite

Imaginer des éléphants

L'université du Heilongjiang

L’université du Heilongjiang

J’étais lecteur de français dans des universités chinoises depuis sept ans. C’était ma quatrième année à l’université du Heilongjiang, dans la banlieue nord de Harbin où il fait moins quarante degrés en hiver, où il n’y a pas de printemps et pas d’automne, où il fait trente-cinq degrés en été.

Parmi les quarante mille étudiants qui vivaient dans le campus trois cents se consacraient au français. Je donnais des cours de littérature, des cours de civilisation, des cours d’écriture à partir de la deuxième année. Et pour les étudiants de quatrième année que je connaissais depuis trois ans, c’était maintenant, avec l’obtention du diplôme, la fin de l’année universitaire.

Lire la suite

La francophonie dans les Amériques : visages, histoire et défis

La francophonie dans les Amériques : arts, cultures, éducationLancée il y a un peu moins d’un an, la plateforme collaborative Francophonie dans les Amériques : langues, cultures et éducation rassemble prés de 2 500 membres. Elle a pour vocation de faire connaître les évènements francophones qui se tiennent dans les Amériques et les Caraïbes : conférences, expositions, événements culturels, actualité littéraire, éducative ou artistique.

Elle a également pour but de démocratiser l’accès à des programmes ouverts aux francophones : appel à conférences, ouverture de programmes doctoraux dans l’enseignement supérieur, offres d’emploi dans le domaine de l’éducation, ressources numériques pour se préparer aux concours DELF et DALF, concours ouverts aux élèves et aux écrivains francophones, festivals, ou encore cours en ligne ouverts et massifs. Elle permet donc de mieux faire connaître les institutions et les personnes qui œuvrent dans cet espace pour faire vivre la francophonie dans sa pluralité.

Lire la suite