Construire le savoir grammatical en manipulant la langue. Comment donner du sens à (et le goût de) la grammaire ?

Georges Braque, « Nature morte au violon », 1913

L’université Paris-Descartes (laboratoire Éducation, Discours, Apprentissages) et l’ÉSPÉ de Paris organisent le 6 juin 2018 une journée d’étude intitulée Construire le savoir grammatical en manipulant la langue. Comment donner du sens à (et le goût de) la grammaire ?

L’approche de la langue dans l’enseignement au moyen de manipulations linguistiques étant l’une des préconisations récentes des programmes officiels, cette journée d’études s’inscrira dans une dynamique qui répond à des préoccupations actuelles.

Nous proposons de mener une réflexion sur les méthodologies à privilégier dans l’enseignement de la langue pour favoriser la construction des catégories grammaticales en lien avec les compétences en lecture et en écriture. Il s’agit également de nous interroger sur les dispositifs pédagogiques permettant d’articuler étude de la langue et compréhension, tout en (re)donnant du sens à (et le goût de) la grammaire.

On se demandera comment rendre l’élève acteur de la maîtrise de la langue, orale et écrite, en développant son regard réflexif à l’égard de ses pratiques : interroger, déconstruire et (re)construire les représentations en classe, pour aller de l’épilinguistique au métalinguistique. Quelles démarches didactiques et activités pédagogiques mettre en place pour développer les compétences linguistiques des élèves, de la co-construction du sens à la production à l’oral et à l’écrit ?

Lire la suite

L’avenir du recrutement des enseignants

L'avenir du recutement des enseignantsLors de la séance du 16 janvier à l’Assemblée nationale, les questions au gouvernement ont donné l’occasion à Jean-Michel Blanquer de préciser sa pensée sur l’avenir de l’éducation. Interpellé notamment sur les questions du recrutement, le ministre a livré une réflexion qui laisse présager une prochaine réforme de l’accès à l’enseignement.

Lire la suite

Innover pour une école plus juste et plus efficace

Innover pour une école plus juste et plus efficaceIl y a à peine un mois, dans l’indifférence générale, le Conseil national de l’innovation pour la réussite éducative (CNIRE), créé en 2013 à la demande du ministère de l’Éducation nationale, remettait son dernier rapport sur les pratiques innovantes.

Ici encore l’objectif – celui qui a été le mot d’ordre du ministère durant tout ce quinquennat – était de lutter contre les inégalités sociales, considérées comme la première et principale tare de notre système éducatif. Dans cet esprit, le comité a voulu mettre l’accent sur les innovations collectives plus que sur les initiatives individuelles, recherchant les effets sur le grand nombre plus que sur des publics privilégiés.

Enfin loin de vouloir prescrire, les rapporteurs se sont voulus observateurs de l’existant, conscients de deux freins au développement optimal de l’innovation : d’une part le sentiment désagréable chez les enseignants d’une injonction officielle à innover, de l’autre l’inévitable encadrement hiérarchique comme les CARDIE ou DRDIE, souvent jugé lourd et décourageant.

Lire la suite

« Lire est le propre de l’homme. De l’enfant lecteur au libre électeur »

Dessin d'Alan Mets in "Lire est le propre de l'homme"

Dessin d’Alan Mets in « Lire est le propre de l’homme » © l’école des loisirs, 2012

L’école des loisirs a publié voici quelque temps un recueil de témoignages et réflexions de cinquante auteurs et illustrateurs pour l’enfance et la jeunesse.

Ce manifeste de 192 pages, disponible gratuitement, très largement diffusé, se propose de rappeler l’importance du livre dans le développement de l’enfant et de l’adolescent, ainsi que le lien vital qui existe entre lecture, éducation, liberté et, donc, démocratie.

Comme le souligne Marie-Aude Murail, « ce n’est pas la lecture qui est en danger, ce sont les illettrés ».

Car l’enjeu est bien là : c’est l’éducation du sens critique qui donne aux lecteurs la possibilité de choisir et leur assure d’être des femmes et des hommes libres demain.

l’École des lettres

Lire la suite

L’attractivité du métier d’enseignant

L'attractivité du métier d'enseignant en question

Dans un essai publié en 2015, Sapiens. Une brève histoire de l’humanité, Yuval Noah Harari soutient que les hommes ont crée des sociétés grâce à  l’invention de réalités imaginaires, de fictions fédératrices, politiques ou religieuses, objets de rassemblements et de croyances communes, comme s’il était plus facile d’agir collectivement pour ce que l’on croit que pour ce que l’on voit.

L’éducation est sans doute l’une de nos plus puissantes fictions, objet de toutes les attentions et otage de toutes les imaginations.

Loin du mythe de l’enseignement, le rapport du Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), publié en novembre dernier, rappelle toutefois quelques réalités sur l’attractivité du métier d’enseignant qu’il ne faut peut-être pas oublier en cette période électorale si fertile en déclarations fantaisistes sur l’école.

Lire la suite

Formation des enseignants : vers une revalorisation symbolique ?

formation_des_enseignants_rapport_n6_ftlv_674192-1Le rapport sur la réforme de la formation des enseignants vient d’être remis par le comité de suivi dirigé par le recteur de l’académie de Versailles, Daniel Filâtre.

S’inscrivant dans une réflexion plus large sur le métier d’enseignant et sur la vie professionnelle en général, il se présente comme un ensemble de recommandations divisé en trois parties : – les principes préalables aux orientations ; – une nouvelle approche sur le continuum de formation ; – des propositions pour élaborer ce modèle de formation tout au long de la vie.

Parce que le document est riche et ambitieux, porteur d’une véritable feuille de route pour une révision prochaine de la formation, il est peut-être bon de le commenter pas à pas.

Lire la suite

Les nouveaux programmes et les apports des chercheurs. Une journée fondatrice ?

Souhaitée par le ministère de l’Éducation nationale, la demi-journée qui s’est déroulée le mercredi 9 novembre à la Cité des Sciences de Paris avait pour objectif de mettre en perspective la recherche universitaire plurielle impliquée par l’enseignement de la langue française et son apport dans les pratiques de classe depuis la maternelle jusqu’au lycée.

Adressée à un auditoire varié – chercheurs, inspecteurs, formateurs, professeurs des écoles ou de collège /lycée, expérimentés ou stagiaires –, elle avait pour corrélat d’attester de la légitimé scientifique des nouveaux programmes.

Lire la suite