Un projet européen : quel intérêt pour l’enseignement ?

Un projet européen : quel intérêt pour l’enseignement ?Le programme européen Erasmus a connu une évolution notable au fil des ans ; de projet parallèle à l’enseignement scolaire qu’il a été au début de son existence, il est devenu aujourd’hui une aide très utile pour les enseignants, car il s’adosse aux programmes, aux grands axes éducatifs européens et permet de construire chez les élèves de vraies compétences, par des voies autres que scolaires et avec une plus grande liberté.

D’Erasmus à Erasmus +, le programme s’est rapproché de l’école, et a proposé à celle-ci d’autres voies pour parvenir aux objectifs qui lui sont assignés.

Mais pour quelles raisons concevoir un projet européen ? Que peut apporter celui-ci aux élèves et enseignants ?

Lire la suite

Quelles compétences développer chez les élèves pour le monde de demain ?

Notre société a connu une grande mutation : de société industrielle qu’elle était, elle est devenue société du savoir, et les compétences pour entrer dans le monde du travail s’en sont trouvées considérablement changées. De quoi aura besoin l’élève demain ? Quelles sont les compétences qui lui seront nécessaires ?

Notons tout d’abord qu’une des grandes mutations à venir sera la nécessité de changer de métier ou, tout au moins, d’évoluer dans celui-ci et de s’adapter aux changements de société. Cela requiert des élèves d’autres compétences que celles qui ont été construites jusqu’à présent. Il ne s’agira plus de refaire à l’identique, mais d’être capable d’évoluer et de faire face à l’inattendu.

Comme le souligne Andrea Schleicher, directeur de PISA, l’école doit former des élèves capables de faire face à des situations nouvelles, car telle est la vie en général, et l’avenir qui se dessine pour nos sociétés en particulier. Pour cela, l’élève aura besoin de compétences essentielles.

Lire la suite

La réforme des programmes de l’école et du collège et les recommandations de l’OCDE

Les ministres changent, les réformes se suivent… Difficile d’éviter un phénomène de lassitude chez les enseignants, qui ont une impression de changement incessant. Et pourtant, si les réformes s’enchaînent et semblent modifier chaque fois l’enseignement, elles n’en restent pas moins très proches dans leur esprit.

Car toutes les dernières réformes, et tout particulièrement celle que Mme Najat Valaud-Belkacem vient d’annoncer, s’adossent aux prescriptions de l’OCDE en matière d’éducation et proviennent d’une analyse comparée des différents systèmes éducatifs, de leurs réussites et de leurs échecs.

Rappelons qu’en 2010 l’OCDE dresse un état des lieux des modalités d’apprentissage réussi. La nouvelle réforme est une mise en place de ces préconisations, et elle le fait de façon plus explicite encore que les précédentes.

Lire la suite

Mais où sont les profs ?

Progression des recrutements dans le second degréIl y a de quoi être amer.

Les postes aux concours sont toujours plus nombreux, la préparation s’est renforcée et structurée avec les ÉSPÉ, les épreuves ont été révisées et diversifiées, et pourtant le recrutement patine, les candidats manquent à l’appel, les rectorats sont en difficulté : de façon insensible mais régulière le métier d’enseignant glisse dangereusement vers le club maudits des métiers que les Français ne veulent plus exercer.

Il y a de quoi être songeur. On ne peut aimer la jeunesse sans aimer les enseignants, on ne peut se soucier des élèves sans se soucier des professeurs, on ne peut prendre acte des transformations des publics scolaires sans noter les transformations des profils d’enseignants.

Lire la suite

Des clés pour améliorer le climat scolaire. Entretien avec Caroline Veltcheff

La réseau Climat scolaire

Le réseau Climat scolaire

Caroline Veltcheff a été professeur et IPR-IA de Lettres. Puis elle a travaillé comme IPR Établissement et vie scolaire et a coordonné les dispositifs d’éducation prioritaire pour l’académie de Versailles.

Depuis trois ans, elle fait partie de l’équipe qui, autour d’Éric Debarbieux, met en place des actions à l’échelle nationale pour prévenir les violences scolaires.

Elle a monté le site Climat scolaire dans lequel interviennent des réseaux de partenaires très divers du système éducatif.

Les récents événements et l’accent mis sur le rôle de l’école nous ont amené à l’interroger. Un essai récemment paru, auquel elle a collaboré L’Évaluation en collège et lycée, peut éclairer pour partie les enjeux actuels.

Lire la suite

L’évaluation des élèves par les enseignants dans les pays de l’OCDE

L'évaluation des élèves par les enseignants, enquête de la CNESCOÀ l’occasion de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves (les 11 et 12 décembre 2014), le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) a rendu public un rapport sur L’évaluation des élèves par les enseignants dans la classe et les établissements : réglementation et pratiques. Une comparaison internationale dans les pays de l’OCDE.

Comment les élèves sont-ils notés à l’étranger ? Existe-t-il des pays sans notes ? Les enseignants doivent-ils harmoniser leurs évaluations dans les établissements ? Les palmarès d’élèves dans les classes sont-ils autorisés à l’étranger ? Comment les familles sont-elles informées des progressions des élèves dans les autres pays ?

Y a-t-il une exception française en matière d’évaluation des élèves ?

Lire la suite

OCDE : Regards sur l’éducation 2014

OCDE. Regards sur l'éducation 2014Regards sur la littératie

Comme toujours, les enquêtes de l’OCDE sur l’éducation fournissent une telle débauche de chiffres et d’informations que chacun peut y trouver son bonheur, son centre d’intérêt, ses raisons d’espérer ou de désespérer.

Il y a bien un commentaire officiel (celui d’Éric Charbonnier), mais il suffit de faire une revue de presse pour noter les divergences d’analyse :

L’Étudiant titre : « L’ascenseur social français à la peine » ;

Le Figaro : « L’OCDE pointe le manque de préparation pédagogique des enseignants français » ;

Le Point : « OCDE : l’éducation progresse en France ».

All is true ! comme dirait Balzac. Oui tous ces commentaires sont vrais, et je me recommanderais de cette liberté de lecture pour pointer à mon tour une vérité confirmée par l’enquête : l’importance des compétences « littéraires » dans la réussite sociale et professionnelle.

Lire la suite

26 septembre 2014, table ronde : L’influence de Guy Debord et de « La Société du spectacle » en Europe et dans le monde anglo-saxon

Andrew Hussey, "Guy Debord. "La Société du spectacle" et son héritage punk", éditions Globe, 2014À l’occasion de la publication de Guy Debord. « La Société du spectacle » et son héritage punk, d’Andrew Hussey, préfacé par Will Self, les éditions Globe (groupe l’école des loisirs) et l’École des lettres vous convient le vendredi 26 septembre 2014, de 14h 30 à 16h 30, à une table ronde avec :

ANDREW HUSSEY : directeur de l’École des hautes études avancées de l’université de Londres à Paris, il est également journaliste, et collabore au Guardian et à la revue littéraire Granta ;

WILL SELF : auteur de nombreux romans et essais, il enseigne l’histoire des idées contemporaines à l’université de Brunel, et notamment la « psychogéographie » de Guy Debord ;

JEAN-MARIE DURAND : rédacteur en chef des pages « Idées » aux Inrockuptibles.

 

Lire la suite