De l’éducation nationale à l’ouverture européenne et internationale

De l’éducation nationale à l’ouverture européenne et internationale

Depuis le début du XXIe siècle, tous les grands textes sur l’école – lois d’orientation, décrets, programmes, circulaires – prônent la notion d’ouverture : école ouverte, ouverture à la diversité, ouverture sur le monde de l’entreprise, ouverture à l’Europe, ouverture à l’international, etc.

L’enjeu de cette ouverture n’a toutefois jamais été clairement formulé.

Lire la suite

Le multilinguisme en Europe hier et aujourd’hui : un idéal devenu un défi

Le multilinguisme en Eutope

La devise «The more languages you know, the more of a person you are » (« Plus tu connais de langues, plus tu es humain ») a présidé à la première définition très idéaliste du mot « multilinguisme », qui apparaît dans la communication de la commission au Parlement européen du 22 novembre 2005 intitulée « Un nouveau cadre stratégique pour le multilinguisme ».

En 2008, une nouvelle communication, « Multilinguisme : un atout pour l’Europe et un engagement commun », a installé l’objectif du Conseil européen de Barcelone (l’acquisition de deux langues, en plus de la langue maternelle, dès le plus jeune âge) au cœur de la politique de la commission en faveur du multilinguisme.

Lire la suite

L’enseignement de la littérature française est-il incontournable ?

De la manière d'enseigner et d'étudier les Belles-lettres par rapport à l'esprit et au cœur, par M. Rollin, ancien Recteur de l'Université de Paris (1765)

« De la manière d’enseigner et d’étudier les Belles-lettres par rapport à l’esprit et au cœur », par M. Rollin, ancien Recteur de l’Université de Paris. À  Paris, chez les Frères Estienne, rue S. Jacques, à la Vertu, 1765.

À l’heure où une réflexion s’engage sur la pertinence et les modalités d’un enseignement de la littérature européenne, il est peut-être bon de désamorcer une critique spontanée et compréhensible qui s’indignerait d’un risque de mise à l’écart des auteurs français dans les programmes révisés du secondaire.

Sans prendre parti et par seul souci d’information, on rappellera que l’enseignement de la littérature française n’est jamais qu’un moment de l’histoire des écoles et collèges français, un moment récent ayant connu son apogée dans la première moitié du XXe siècle, et que la littérature enseignée en classe, la littérature de fait classique, a toujours traduit les relations que l’État entretenait avec les notions de culture et d’éducation.

Lire la suite

Prévention de la radicalisation : que peut faire l’école ?

Prévention de la radicalisation : que peut faire l’école ?À chaque attentat, l’École comme institution, mais aussi et surtout au travers des personnes qui l’incarnent, est soumise à une dissection clinique et subit des interventions à cœur ouvert. Pour comprendre comment un être humain en vient à se détruire et à détruire les autres sans se soucier des impacts sur sa propre famille et ses proches, des peintres experts sont invités à brosser des portraits, à éclairer les zones d’ombres et les points de rupture dans une vie. Les parcours éducatifs des terroristes sont analysés, expertisés, et passés au crible.

Alors que le monde tremble, résiste et réplique aux impulsions de l’extrémisme violent, les attentes des États, mais aussi des organisations supranationales envers l’Éducation – et donc l’ensemble de la communauté éducative – se multiplient, se font écho, créent d’autres tensions, ouvrent des béances, révèlent les fragilités mais aussi les possibilités créatrices, la force d’innovation, la soif de compréhension de chacun et chacune d’entre nous pour mieux affronter, faire face et répondre aux tempêtes futures.

Après avoir présenté les attentes et les contraintes qui pèsent sur le monde de l’éducation, cet article ouvrira des pistes pour penser autrement la formation des enseignants, explorera les champs de l’autoformation et de l’ingénierie pédagogique, tout en exploitant les possibilités que peuvent offrir les nouvelles technologies pour tenter humblement de répondre aux enjeux posés dans le cadre de la prévention contre la radicalisation.

Lire la suite

Pour des programmes ouverts sur la littérature européenne

La littérature européenne,
un secteur encore marginal

Pascal Caglar posait il y a peu dans le numéro de rentrée de l’École des lettres la question de savoir quelle la place il convient de donner à la littérature européenne dans les programmes, s’appuyant sur une recommandation de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe qui considère la littérature européenne comme « un instrument incontournable de la consolidation d’une conscience européenne ».

Il s’interrogeait avec pertinence sur la manière d’aborder le fait littéraire européen dans nos enseignements et montrait comment les programmes autorisent une ouverture sur la littérature européenne, tout en se demandant s’il était pertinent d’envisager un tel enseignement.

Lire la suite

Quelle place pour la littérature européenne à l’école ?

Quelle place pour la littérature européenne à l’école ?En avril 2008, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a adopté à l’unanimité une recommandation visant à promouvoir l’enseignement de la littérature européenne dans les lycées et les collèges. Elle préconise l’introduction de programmes spécifiques adaptés à tous les niveaux visant à soutenir l’éducation à la citoyenneté européenne, la sensibilisation au pluralisme linguistique et à la diversité culturelle.

Le Parlement européen précise que cet enseignement ne doit pas se substituer à celui de la littérature de langue maternelle, mais se faire en parallèle, de manière à renforcer globalement les enseignements littéraires et artistiques dans les pays membres. Ce qui doit s’accompagner d’un encouragement aux traductions de textes anciens et contemporains, ainsi que d’un soutien aux anthologies ou autres manuels de littérature contemporaine.

Lire la suite

Pisa 2015 : les recommandations de l’OCDE

ocde-pisa-2015Un défi pour le système éducatif français

L’enquête Pisa 2015 ne se borne pas à un classement et à quelques commentaires qui font éphémèrement la une des médias. C’est aussi une série de recommandations détaillées que les observateurs n’ont pas lues et qui pourtant ont bien les allures d’un programme électoral pour l’Éducation nationale.

Le ministère s’est en effet beaucoup fait l’écho de cette dernière enquête, reconnaissant ouvertement les conclusions – « la France est le pays du grand écart », « la France est le pays de la reproduction » –, pour mieux justifier la politique de réforme en cours, politique éducative d’ailleurs félicitée par Gabriela Ramos, conseillère à l’OCDE : « La France a déjà mis en œuvre des réformes qui vont dans la bonne direction. »

En d’autres termes, « choc Pisa » et refondation de l’école sont mis en regard, le premier justifiant le second, le premier orientant le second. C’est pourquoi il importe de lire attentivement ces recommandations, présentées comme des défis, au nombre de quatre, et assortis d’exemples de bonnes pratiques internationales.

À l’horizon, c’est l’uniformisation des modes d’enseignement qui est visée idéalement à l’échelle mondiale.

Lire la suite