Innover pour une école plus juste et plus efficace

Innover pour une école plus juste et plus efficaceIl y a à peine un mois, dans l’indifférence générale, le Conseil national de l’innovation pour la réussite éducative (CNIRE), créé en 2013 à la demande du ministère de l’Éducation nationale, remettait son dernier rapport sur les pratiques innovantes.

Ici encore l’objectif – celui qui a été le mot d’ordre du ministère durant tout ce quinquennat – était de lutter contre les inégalités sociales, considérées comme la première et principale tare de notre système éducatif. Dans cet esprit, le comité a voulu mettre l’accent sur les innovations collectives plus que sur les initiatives individuelles, recherchant les effets sur le grand nombre plus que sur des publics privilégiés.

Enfin loin de vouloir prescrire, les rapporteurs se sont voulus observateurs de l’existant, conscients de deux freins au développement optimal de l’innovation : d’une part le sentiment désagréable chez les enseignants d’une injonction officielle à innover, de l’autre l’inévitable encadrement hiérarchique comme les CARDIE ou DRDIE, souvent jugé lourd et décourageant.

Lire la suite

Faut-il sauver l’attention ? Dialogue entre neurosciences et pédagogie

Faut-il sauver l'attention. Dialogue entre neurosciences et pédagogieEn 2017, les enfants de quatre à six ans passent chaque jour plus de deux heures devant un écran. Sollicitée par un monde hyperconnecté, l’attention est devenue un bien précieux, le fameux « temps de cerveau disponible » qui fait polémique.

Pourtant, tablettes et smartphones ont investi les espaces de transmission de savoir. En France, l’Éducation nationale envisage de doter chaque élève d’une tablette en classe de cinquième. L’école jouerait-elle contre son camp ?

Lire la suite

« Lire est le propre de l’homme. De l’enfant lecteur au libre électeur »

Dessin d'Alan Mets in "Lire est le propre de l'homme"

Dessin d’Alan Mets in « Lire est le propre de l’homme » © l’école des loisirs, 2012

L’école des loisirs a publié voici quelque temps un recueil de témoignages et réflexions de cinquante auteurs et illustrateurs pour l’enfance et la jeunesse.

Ce manifeste de 192 pages, disponible gratuitement, très largement diffusé, se propose de rappeler l’importance du livre dans le développement de l’enfant et de l’adolescent, ainsi que le lien vital qui existe entre lecture, éducation, liberté et, donc, démocratie.

Comme le souligne Marie-Aude Murail, « ce n’est pas la lecture qui est en danger, ce sont les illettrés ».

Car l’enjeu est bien là : c’est l’éducation du sens critique qui donne aux lecteurs la possibilité de choisir et leur assure d’être des femmes et des hommes libres demain.

l’École des lettres

Lire la suite

L’attractivité du métier d’enseignant

L'attractivité du métier d'enseignant en question

Dans un essai publié en 2015, Sapiens. Une brève histoire de l’humanité, Yuval Noah Harari soutient que les hommes ont crée des sociétés grâce à  l’invention de réalités imaginaires, de fictions fédératrices, politiques ou religieuses, objets de rassemblements et de croyances communes, comme s’il était plus facile d’agir collectivement pour ce que l’on croit que pour ce que l’on voit.

L’éducation est sans doute l’une de nos plus puissantes fictions, objet de toutes les attentions et otage de toutes les imaginations.

Loin du mythe de l’enseignement, le rapport du Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), publié en novembre dernier, rappelle toutefois quelques réalités sur l’attractivité du métier d’enseignant qu’il ne faut peut-être pas oublier en cette période électorale si fertile en déclarations fantaisistes sur l’école.

Lire la suite

Troubles spécifiques du langage et des apprentissages : approches cognitive et pédagogique

Troubles spécifiques du langage et des apprentissages : approches cognitive et pédagogiqueLes troubles spécifiques des apprentissages sont fréquents chez les enfants et adolescents. Or ils peuvent entraver gravement leur scolarité et ce précocement. À l’heure de l’inclusion, il apparaît donc indispensable de proposer aux professionnels de l’éducation des formations qui leur permettent de connaître les troubles spécifiques des apprentissages et de savoir prendre en compte les spécificités des élèves pour leur permettre d’entrer dans les apprentissages.

Le contenu du diplôme universitaire Troubles spécifiques du langage et des apprentissages : approches cognitive et pédagogique délivré par l’Institut d’enseignement supérieur et de recherche Handicap et besoins éducatifs particuliers (INS-HEA, établissement supérieur placé sous la tutelle du ministre chargé de l’Enseignement supérieur et du ministre chargé de l’Éducation nationale) répond à cette double finalité théorie/pratique grâce à la participation de chercheurs de différentes disciplines et de professionnels de l’éducation.

Lire la suite

Programme de littérature en Terminale L pour l’année 2017-2018

Bertrand Tavernier et Mélanie Thierry lors du tournage de "La Princesse de Montpensier" © StudioCanal, 2010

Bertrand Tavernier et Mélanie Thierry lors du tournage de « La Princesse de Montpensier » © StudioCanal, 2010

Pour l’année scolaire 2017-2018, la liste des œuvres obligatoires inscrites au programme de littérature de la classe terminale de la série littéraire est la suivante :

A. Domaine d’étude « Littérature et langages de l’image »

• Madame de Lafayette, La Princesse de Montpensier, 1662.

• Bertrand Tavernier, La Princesse de Montpensier, film français, 2010.

B. Domaine d’étude « Lire-écrire-publier »

• André Gide, Journal des Faux-Monnayeurs.

• André Gide, Les Faux-Monnayeurs.

Lire la suite

Filles et garçons : l’égalité des droits et des chances à l’école

Filles et garçons : l’égalité des droits et des chances à l’école« C’est un vieux débat », « Cela fait longtemps que c’est acquis », « S’il y en a bien qui font tout pour cela c’est bien nous les enseignants »…

En êtes-vous si sûrs?

Autant de phrases entendues lorsque le sujet de l’égalité des droits et des chances entre les filles et les garçons est abordé, notamment dans le milieu de l’Éducation.

Mais alors, pourquoi ce débat, s’il était clos, serait-il aujourd’hui au centre de la politique éducative de la ministre Najat Vallaud-Belkacem? Pourquoi une députée (Catherine Coutelle) serait-elle aujourd’hui chargée de la délégation de l’Assemblée nationale aux Droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes ? Pourquoi les filles qui réussissent a priori mieux à l’école sont-elles encore minoritaires dans les postes à hautes responsabilités ?

Lire la suite