Illettré, ça prend un ou deux « t » ?

garamontQu’est-ce que ce mot, Illettré ? Avec un « i » majuscule, on dirait presque qu’il possède trois « l ». Cependant tel l’oiseau, il a décidé de s’en tenir à deux.

De toute façon, un mot qui commence par trois consonnes identiques, en français, ça ne s’est jamais vu. Pas encore du moins.

Prêt à s’envoler de ses deux « l », les deux « t » d’illettré, à l’instar de deux pieds, le maintiennent fermement à terre. Entre ciel et terre, à sa tête se dresse le préfixe négatif il- qui présage un manque. Il-lettré: sans lettres. Un mot muni d’un semblant de tête qui exprime l’absence, avec deux ailes, deux pieds et qui n’a pas de lettres ?

Vous vous moquez, ce n’est pas un mot mais la Victoire de Samothrace ! Ou bien tout simplement une grande piperie ! Une personne adulte sans lettres, me souffle-t-on. Une personne sans lettres ? Illettré est à prendre au pied de la lettre, de la tête aux pieds ! Une personne qui n’est pas lettrée. Ayant été à l’école, et qui a dû pour des raisons diverses la quitter.

Une personne qui n’a pas terminé sa scolarité ou alors qui l’a traversée sans s’y attarder, et qui n’a donc pas récolté tous les savoirs de base ou bien les a oubliés au fil des années. Quelqu’un qui invente néanmoins des tours de magie très sophistiqués pour se repérer dans une société où tout s’écrit, se lit et se calcule à la mesure des gens lettrés.

Un être qui doit redoubler d’ingéniosité pour pallier un défaut, déployer de subtiles manigances pour tenter de confondre ce manque, de l’évincer et même de l’effacer.

Un être qui ne peut bien, trop souvent, tout comme le e muet de la carpe, se prononcer.

 

Et « analphabète », alors ? 

An-alpha-beta. Ah non ! Vous n’allez pas nous refaire le coup de la tête décapitée, des ailes et des pieds ! Sans alpha ni beta, sans les lettres, mais de l’alphabet cette fois-ci. Sans alphabet. N’ayant jamais été à l’école.

Analphabète en France ? L’école n’est-elle pas laïque et obligatoire pour tout le monde ?

Certes l’orthographe française est difficile, truffée de règles relevant parfois de la physique quantique, introduites par des poètes aux idées loufoques pour le plaisir des princes de leur époque !

Cependant, des analphabètes dans nos contrées, cela est-il possible ? Oui, même si Joseph Wresinski a ficelé à la fin des années 1970 le néologisme illettrisme pour différencier la situation des Français qui avaient été à l’école de celle des analphabètes étrangers jamais scolarisés. On côtoie aussi des Français (nés Français ou naturalisés), ayant échappé aux mailles des filets.

 Sai Beaucamp Henriques

.

« L’École des lettres » va développer la réflexion sur les questions d’analphabétisme et d’illettrisme et sur les moyens d’y remédier dans le milieu scolaire et hors de celui-ci. Toute contribution sera bienvenue : contacter Sai Beaucamp Henriques sur courrier@ecoledeslettres.fr.

• Joseph Wresinski (1917-1988) est le fondateur du mouvement international Aide à toute détresse – ATD Quart Monde.

• Voir notamment les sites de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme – ANLCI – ; de l’Unesco ; du ministère de l’Éducation nationale – Prévenir l’illettrisme – ; de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France – DGLFLF ; de la Fondation Caisses d’Épargne pour la solidarité –  Savoir pour réussir.

.• « Grande cause nationale 2013 », l’illettrisme continue de susciter un vif intérêt. Ainsi, l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme a décidé de faire écho à la Journée internationale de l’alphabétisation, organisée tous les ans par l’Unesco le 8 septembre, en labellisant de nombreuses manifestations partout en France. La plupart des événements d’Agir ensemble contre l’illettrisme se tiendront du 8 au 12 septembre 2014 et se poursuivront jusqu’à la fin de l’année.

• Voir également sur ce site :

Favoriser la maîtrise de la langue française et agir contre l’illettrisme à l’école et avec l’école.

Dis-moi comment tu écris, je te dirai qui tu es. L’apprentissage du « français écrit » pour les publics adultes relevant des situations d’illettrisme et/ou du français langue étrangère, par Sai Beaucamp Henriques.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *