Les relations des bibliothèques avec les établissements scolaires

La Bibliothèque nationale de France, site Richelieu

La Bibliothèque nationale de France, site Richelieu

L’Inspection générale des bibliothèques a publié en décembre 2013 un rapport examinant Les relations des bibliothèques des collecti-vités territoriales avec les établissements scolaires.

Établi par Dominique Arot et Thierry Grognet, ce document revient utilement sur l’histoire des biblio-thèques publiques munici-pales et départementales, ainsi que sur celle des bibliothèques scolaires des écoles maternelles et élémentaires, des collèges et des lycées.

Le rapport dresse un tableau des partenariats institutionnels et, posant la bibliothèque publique comme « un lieu pour l’école», il passe en revue les formes de soutien que les bibliothèques peuvent apporter aux jeunes scolarisés. Les auteurs proposent enfin un certain nombre de mesures concrètes pour démocratiser l’accès aux bibliothèques et promouvoir la lecture.

Partant du constat établi par la Charte des bibliothèques  adoptée en 1991 qui souligne la nécessité de développer « la complémentarité entre les bibliothèques des établissements scolaires et celles de la lecture publique», le rapport préconise notamment des « formations partagées entre enseignants, professeurs documentalistes et bibliothécaires ».

Si « les bibliothèques publiques n’ont pas à se substituer à l’école dans le domaine de la réussite éducative, elles ont le devoir de l’accompagner et de contribuer à créer les conditions de cette réussite, en particulier dans les domaines essentiels de la maîtrise et du goût de l’écrit ».

« La réforme des rythmes scolaires et le développement de l’éducation artistique offrent aujourd’hui à tous les partenaires une formidable opportunité de renouvellement et d’enrichissement des stratégies et des pratiques partagées entre bibliothèques publiques et bibliothèques scolaires autour du développement de la lecture » à travers des « projets éducatifs territoriaux » et des « contrats-territoire-lecture ».

 

Neuf mesures recommandées
au service de la « cause nationale de la lecture »

• Insérer les bibliothèques scolaires dans les réseaux de bibliothèques des collectivités territoriales et dans les politiques locales de développement de la lecture.

• Ouvrir les portails informatiques des bibliothèques municipales et départementales aux catalogues des bibliothèques des écoles, des collèges et des lycées.

• Proposer un lien vers les ressources documentaires physiques et numériques des BM et des BDP sur le catalogue des CDI.

• Inclure, à chaque fois que cela est réalisable, les écoles, les collèges et les lycées dans les marchés d’achats de livres des collectivités compétentes.

• Coordonner les animations autour du livre et en faire bénéficier chaque partenaire.

• Encourager et faciliter la création de « services éducatifs » au sein des bibliothèques.

• Développer les formations communes bibliothécaires / professeurs documentalistes / enseignants en y impliquant les uns et les autres, à la fois comme formateurs et comme stagiaires.

• Confier à la Bibliothèque nationale de France une mission spécifique de développement de ressources pédagogiques en rapport avec ses collections.

• Créer un portail national (sur le modèle allemand) regroupant toutes les offres et les initiatives développées sur tout le territoire par l’ensemble des partenaires.

.

« L’École des lettres » vous remercie de faire part
des réflexions que ce rapport vous inspire. 

Un numéro sur les partenariats possibles
ou existant entre les bibliothèques

et les institutions scolaires est en préparation.
Vos témoignages et propositions sont les bienvenus.

Contact : Claude Riva, courrier@ecoledeslettres.fr

.

• Télécharger le rapport complet : « Les relations des bibliothèques des collectivités territoriales avec les établissements scolaires », décembre 2013, 62 p.

 Les adolescents à la bibliothèque, un dossier de « l’École des lettres ».

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *