« Voyage au pays des bibliothèques. Lire aujourd’hui, lire demain », par Erik Orsenna et Noël Corbin

Rapport. Voyage au pays des bibliothèques« Dis-moi qui lit, et où il lit et ce qu’il lit, je te dirai de quelle société il s’agit et quel futur elle se prépare. »

Le Rapport sur les Bibliothèques remis ce mardi 20 février au président de la République par Erik Orsenna et Noel Corbin, inspecteur général des affaires culturelles, ne peut que réjouir les amoureux de la presse et du livre.

Les 19 propositions faites pour voyager au pays des bibliothèques sont une réponse pertinente à la hausse de fréquentation que connaissent bibliothèques municipales et universitaires depuis plus de dix ans. Une telle hausse pourrait surprendre eu égard au développement d’Internet mais elle souligne au contraire  la solidarité – et non la concurrence – entre ces deux modes d’accès à la connaissance et à l’information.

Les bibliothèques, points d’accès à toutes les pratiques culturelles

Les grands axes du rapport sont appropriés et particulièrement inspirants.

Si le premier point, Ouvrir plus, ouvrir mieux, en semaine et le week-end, répond à l’évidence aux besoins et aux pratiques privilégiés par les publics étudiants et adultes, le second point, Renforcer les partenariats, imagine la mutualisation des espaces, services sociaux et bibliothèques, afin de faire de ces dernières des carrefours de la création ou de la rénovation.

Le troisième point, Lire hors les murs, envisage des rendez-vous avec les livres dans des lieux de loisirs et complexes sportifs, ou des lieux d’attente – les centres médicaux par exemple –, ou encore des actions communes de diffusion en partenariat avec la Poste.

La piste suivante est un approfondissement des projets de collaboration avec les acteurs culturels territoriaux – conteurs, acteurs ou concepteurs d’expositions, écoles de musique, cinémas…

Toutes ces préconisations concourent à lutter contre les fractures de la société en développant l’accès à tous les publics pouvant se sentir mal accueillis, comme les inscrits à Pôle Emploi, les collégiens et lycéens, les handicapés, et notamment les mal voyants.

Le poids croissant des inégalités territoriales

À dire vrai ces propositions sont déjà des orientations largement validées par le ministère de la Culture. Elles reprennent pour beaucoup le rapport de l’Observatoire de la lecture publique qui l’an passé publiait ses données d’activités 2015, synthèse pour les plus de 16 500 bibliothèques municipales que comptent notre pays.

Cette synthèse, beaucoup plus complète, était aussi plus précise : tous les chiffres,en termes d’investissements, d’achats des livres, de livres audio, de documents vidéo, de ressources numériques, attestent une inégalité croissante entre les petites communes et les villes de plus de 100 000 habitants.

Le déséquilibre se creuse à partir du seuil de 20 000 habitants et l’action culturelle en zone rurale doit résolument être tenue pour une préoccupation majeure.

L’accueil des publics jeunes

Autre point noir, les publics jeunes. On constate en effet une fréquentation contrastée selon qu’elle s’appuie sur une initiative scolaire, familiale ou individuelle. 40 % des jeunes de moins de 19 ans n’ont jamais fréquenté seuls une bibliothèque. Là encore l’inégalité est forte selon la situation socio-professionnelle des familles, selon les partenariats noués par les établissements scolaires, selon, enfin, les ressources mêmes des bibliothèques, plus ou moins adaptées aux besoins des collégiens ou des lycéens.

 » Ceux qui n’ont pas accès à la lecture sont en exil« ,  affirme le préambule. Encore faut-il que cet exil ne soit pas un exil subi, un exil territorial, un exil matériel, un exil social. Erik Orsenna s’en émeut : »Je ne veux plus jamais entendre la phrase : Ce n’est pas pour moi. Il faut la remplacer par : Pourquoi pas moi ? » Mais, pour beaucoup, la phrase non dite mais pourtant la plus partagée en zone sinistrée, se formule ainsi : « Il n’y a rien pour moi. »

Travaillons donc à faire advenir quelque chose pour tous.

Pascal Caglar

 

• Télécharger le rapport Voyage au pays des bibliothèques. Lire aujourd’hui, lire demain, par Erik Orsenna et Noël Corbin (février 2018).

• Télécharger  la Synthèse nationale des données d’activité 2015 des bibliothèques municipales éditée en 2017 par le Ministère de la Culture.

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *