Rencontre Petite enfance le lundi 6 mars 2017 à l’école des loisirs

"Grand", le magazine jeunesse de l'école des loisirsL’école des loisirs organise une rencontre le 6 mars 2017, de 9 h 30 à 12 h 30, sur la petite enfance et la lecture à l’occasion de la publication du magazine jeunesse Grand, dédié au médiateurs, et d’ouvrages proposés aux tout-petits.

Avec Viviane Bouysse,
inspectrice générale de l’Éducation nationale :
 » À l’école maternelle, jouer c’est apprendre « 

et Patrick Ben Soussan,
pédopsychiatre :
 » Aux livres les bébés ! « 

.
Lire la suite

Le Prix Jean Renoir des lycéens 2016-2017 sera remis en mai prochain

Prix Jean Renoir des lycéens

Le Prix de l’Éducation nationale du Festival de Cannes est mort… Vive le Prix Jean Renoir des lycéens. Né en 2011 à la suite du premier, victime de ses contraintes, et sur le modèle du Prix lycéen de l’académie de Créteil, le Prix Jean Renoir des lycéens (PJRL) voit son audience croître d’année en année. Il en est aujourd’hui à sa sixième édition.

Lire la suite

Les sorties scolaires et la découverte du spectacle vivant

Coupe du Grand Théâtre de LyonChacun a pu vérifier qu’une sortie scolaire laisse plus de traces qu’un cours, qu’un spectacle vu se grave plus dans la mémoire qu’une œuvre étudiée, et qu’une ambiance de groupe se renforce plus à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Malgré ces bénéfices si évidents, le ministère marque un intérêt peu appuyé pour l’étude de ces sorties pédagogiques et l’évaluation de leurs apports en un temps où pourtant tout est mesuré, quantifié et décrypté.

Préoccupé – à juste titre – par les questions de sécurité et d’égalité, il se focalise davantage sur les règles administratives et juridiques qui régissent l’organisation, le financement, l’encadrement et les responsabilités de ces sorties scolaires.

Lire la suite

Pédagogie de l’urgence : voyage au cœur d’un dispositif inédit

Plan du centre d'accueil d'Ivry

Plan du centre d’accueil d’Ivry © Julien Beller

Depuis près de deux ans, le flux des migrants a considérablement augmenté, et Paris, ville refuge d’une certaine partie d’entre eux, se doit de développer ses capacités d’accueil. En septembre 2016, Anne Hidalgo a annoncé la création de deux centres d’hébergements d’urgence à Paris.

Le premier a été installé il y a deux mois dans le nord de la capitale, et reçoit les hommes seuls. Sur une ancienne friche de la SNCF, le centre, d’une capacité de 400 personnes, peut accueillir 1 500 personnes par mois, car chaque homme y reste entre cinq et dix jours avant d’être orienté vers un hébergement plus pérenne.

Le second centre ouvrira ses portes dans quelques jours, à Ivry-sur-Seine. Sur un terrain appartenant à la Ville de Paris, le chantier bat son plein. La gestion du centre est confiée à Emmaüs solidarité, dont la première mission est de répondre à des questions simples, aux réponses quelquefois complexes : qui sera accueilli ? Pour combien de temps ? Pour quelle prise en charge ?

Lire la suite

Un atelier d’écriture littéraire numérique avec une classe d’hypokhâgne

Un atelier d'écriture littéraire numérique avec une classe d'hypokhâgneIl peut paraître étonnant de s’engager dans un atelier d’écriture avec une classe d’hypokhâgne. On y privilégie en effet traditionnellement les genres académiques de la dissertation et de l’explication de texte.

Cependant, le public que nous accueillons au lycée Chaptal se caractérise d’abord par son ouverture d’esprit, sa curiosité tous azimuts et son enthousiasme juvénile. S’il fallait dresser le portrait type de cet hypokhâgneux moderne, on n’évoquerait certainement pas ses genoux difformes. On constaterait qu’il a une tête bien faite, qu’il s’intéresse au monde ancien autant qu’à l’actualité d’ici et d’ailleurs, qu’il aime autant analyser que créer.

Loin d’être le poète nébuleux que certains se plaisent à moquer, l’hypokhâgneux a du bon sens et les pieds sur terre, il sait qu’il faut travailler pour vivre (et non pas vivre pour travailler), il est courageux, rigoureux et docile : c’est-à-dire qu’il croit en l’utilité de ses enseignants.

Lire la suite

Deux programmes pour l’éducation des migrants

12 décembre 2016 : conférence de l'association Sorbonne pour l'organisation des Nations unies © Lauriane Clément

12 décembre 2016 : conférence de l’association Sorbonne pour l’Organisation des Nations unies © Lauriane Clément

À l’initiative de l’association « Sorbonne pour l’Organisation des Nations unies », l’université Paris 1 a organisé le 12 décembre une conférence-débat sur le pouvoir de l’éducation pour les jeunes réfugiés.

L’occasion de faire un bilan de son programme d’accueil et de faire connaître d’autres dispositifs pour les scolariser.

Lire la suite

Pisa 2015 : les recommandations de l’OCDE

ocde-pisa-2015Un défi pour le système éducatif français

L’enquête Pisa 2015 ne se borne pas à un classement et à quelques commentaires qui font éphémèrement la une des médias. C’est aussi une série de recommandations détaillées que les observateurs n’ont pas lues et qui pourtant ont bien les allures d’un programme électoral pour l’Éducation nationale.

Le ministère s’est en effet beaucoup fait l’écho de cette dernière enquête, reconnaissant ouvertement les conclusions – « la France est le pays du grand écart », « la France est le pays de la reproduction » –, pour mieux justifier la politique de réforme en cours, politique éducative d’ailleurs félicitée par Gabriela Ramos, conseillère à l’OCDE : « La France a déjà mis en œuvre des réformes qui vont dans la bonne direction. »

En d’autres termes, « choc Pisa » et refondation de l’école sont mis en regard, le premier justifiant le second, le premier orientant le second. C’est pourquoi il importe de lire attentivement ces recommandations, présentées comme des défis, au nombre de quatre, et assortis d’exemples de bonnes pratiques internationales.

À l’horizon, c’est l’uniformisation des modes d’enseignement qui est visée idéalement à l’échelle mondiale.

Lire la suite