Un exemple de séquence « zéro » pour mobiliser vos classes de français (collège et lycée) dès la rentrée

"Renommer", de Sophie Chérer, l'école des loisirs, 2016

La semaine de rentrée ne sera jamais une semaine comme les autres. Premier temps de rencontre avec les élèves, elle s’apparente à la fois à une semaine de tâtonnement et de test. D’où, tout particulièrement en ce qui concerne les professeurs stagiaires, la nécessité de ne pas démarrer immédiatement sur une « grosse » séquence à l’échelle de trois semaines. Aussi apparaît-il préférable de prévoir, en incluant la première prise en charge de la classe, trois ou quatre heures de mise en route, dotées d’un double enjeu afin de :
– jauger sa propre manière de mener une séance,
– et corrélativement se faire une première idée des élèves que l’on va suivre tout au long de l’année.

L’idée étant, au terme de la « séquence zéro », d’établir un double diagnostic, d’une part en envisageant des éléments à rectifier dans sa pratique pédagogique et d’autre part en faisant un état des lieux des besoins spécifiques de chaque classe en responsabilité.

Conseil complémentaire, il convient de prescrire pour la conception de la séquence 1 qui suivra la séquence « zéro », l’appui sur une séquence déjà formalisée afin de ne pas partir ex nihilo (sans filet) trop vite dans l’année.

Pourquoi « Renommer », de Sophie Chérer ?

Sophie Chérer n’est pas simplement l’auteure de la série des Mathilde (dernier tome paru en 2015) et de La Vraie Couleur de la vanille (2012) ou plus précisément, elle n’est en rien une écrivaine « hors sol ». Comme le site de l’école des loisirs (https://www.ecoledesloisirs.fr/auteur/sophie-cherer) permet d’en prendre la mesure, son imaginaire s’est nourri de ses mille vies, de ses millions d’envies, et aussi, essentiellement, de ses engagements sans failles et sans interruption de femme, d’intellectuelle et de citoyenne.

Renommer est né tout à la fois de son insatiable curiosité pour le lexique et de sa détermination à redonner aux « mots de la tribu » (Mallarmé) « leur vraie couleur ». Sophie Chérer annonce l’enjeu de l’ouvrage dès la page 23 en conclusion du troisième article de ce nouveau Petit dictionnaire portatif (Voltaire) à l’usage de celles et ceux qui croient connaître le sens des mots par le simple fait qu’il les utilisent :

« Il va être question, dans les pages qui suivent, de mots courants, de formules archi-rebattues dont le sens premier n’est pourtant ni célèbre ni célébré, et rarement admiré, même quand il est admirable. C’est dire s’ils ont besoin d’être, non seulement nommés, comme le suggère Guillaume Apollinaire en épigraphe, mais nommés avec attention, avec curiosité, avec respect pour leur histoire. Alors, renommer, ce pourrait être rendre aux mots non seulement leur sens premier, enfoui et oublié, mais encore, pourquoi pas ? leur honneur perdu. »

En contact régulier avec les élèves de collège, du fait des nombreuses sollicitations dont elle fait l’objet pour l’animation d’ateliers d’écriture, Sophie Chérer s’est forgé la conviction que les enfants étaient naturellement portés à goûter l’histoire des mots. L’expérience vécue avec une classe de sixième à Mulhouse en 2012 n’ayant fait qu’allumer encore plus vivement en elle la flamme de l’étymologie.

« De mot en mot, nous rebondissons, nous virevoltons, nous plongeons. À ces enfants dont les nationalités d’origine sont au nombre de 9, je raconte la naissance du mot arabe qui signifie dictionnaire », écrit-elle ainsi avec ferveur dans le premier article de Renommer malicieusement titré « Sens premier » (p. 15).

L’ouvrage se structure en sept parties (NATURE, NOMS PROPRES, SENTIMENTS, ÉCONOMIE, LANGAGE, SOCIÉTÉ, TECHNIQUE) chargées d’interroger le sens de cinquante-et-un mots en livrant des clefs de leur histoire, des plus simples en apparence, comme nature ou avion, au plus inattendus, comme abracadabra ou bulldozer.

Dans le cadre « étroit » d’une séquence « zéro », il est évident que le professeur devra faire une sélection de textes supports. C’est à cette fin que le présent document rassemble en annexes deux articles potentiellement utilisables dans toutes les classes de collège et de lycée mais selon des modalités différentes détaillées par la suite.

[…]

Antony Soron, ÉSPÉ Sorbonne université

Pour recevoir gratuitement l’intégralité de cette séquence exclusivement réservée aux enseignants, écrire à courrier@ecoledeslettres.fr en précisant votre établissement.

• Voir également sur le site de « l’École des lettres » : « Renommer, de Sophie Chérer, illustré par Philippe Dumas : une invitation à changer la vie ».

Conseils de rentrée aux professeurs de lettres stagiaires, par Antony Soron.

• Les séquences 6e, 5e, 4e, 3e, 2de au sommaire du numéro 1 de « l’École des lettres » et du nouveau site, ecoledeslettres.fr – plus de 6 000 études et séquences expérimentées en classe téléchargeables.

• L’abonnement en ligne permet un accès instantané aux ressources de « l’École des lettres ». Voir les conditions d’abonnement préférentielles 2018-2019.

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.