Et si écouter lire était aussi le propre de l’homme ?

Jean-Michel Blanquer, alors tout récent ministre de l’Éducation nationale, s’est engagé au mois de juin 2017 à offrir à 150 000 élèves de CM2, dans le cadre de l’opération « Un livre pour les vacances », un recueil de fables choisies de Jean de La Fontaine. Il bénéficiait en cela de la bénédiction du fabuliste, qui, dans sa préface de 1668, recoupait l’avis de Platon concernant Ésope : « Il souhaite que les enfants sucent ces fables avec le lait ; il recommande aux nourrices de les leur apprendre. »

Cette initiative se doublait de vertus pratiques dans la mesure où une version « audio » de ces fables est téléchargeable sur le site Eduscol.

Il est ainsi possible pour l’élève non seulement de lire une partie d’une œuvre littéraire patrimoniale mais également de l’écouter interprêtée par le comédien Michel Elias. Or, c’est certainement la question de l’écoute du livre ou, si l’on préfère, de la reconquête du texte par l’oreille que la proposition ministérielle vient indirectement de relancer.

Lire la suite

Comment s’appuyer sur le manuel de français pour aborder sa première semaine de classe

Professeur stagiaire : première séanceLes nouveaux professeurs de lettres sont d’emblée animés par une indéniable ambition pédagogique. Ils ont notamment à cœur, en dépit de leur inexpérience, de concevoir pour leurs classes des séquences personnalisées en se fondant sur leur créativité propre.

Ils seront d’autant plus enclins à souscrire à cet impératif d’inventivité qu’ils s’entendront répéter, dès les premiers contacts avec leurs nouveaux collègues, que leur travail de conception didactique ne doit en aucun cas s’apparenter à un simple exercice de collage de séquences préexistantes.

Lire la suite

Conseils pratiques de rentrée pour les nouveaux professeurs de lettres

Conseils pratiques de rentrée pour un professeur de lettres débutantLe tout récent professeur certifié ou agrégé de lettres, encore suspendu à la désignation du futur établissement d’affectation pour son année de stage, n’en reste pas moins, la fin août approchant, gagné par des interrogations justifiées en début de carrière.

Aussi apparaît-il important de donner quelques conseils pratiques afin d’appréhender plus sereinement la rentrée prochaine.

Lire la suite

Le travail d’écriture en français au DNB 2017

Le diplôme national du brevet 2017 a suscité sinon de vives polémiques au moins quelques interrogations légitimes notamment pour ce qui concerne la validation du socle commun à partir du contrôle continu.

En effet, les critères d’attribution des points pour chacune des huit composantes n’ont pas été d’une grande homogénéité selon les établissements. D’autant moins que le positionnement selon une échelle à quatre niveaux a parfois été établi sur la seule base de notes obtenues en classe de troisième, et non, comme cela était préconisé par le Ministère, au fil des évaluations menées au long du cycle 4.

Ce premier sujet de débat semble avoir occulté les enjeux des sujets proposés lors de l’examen terminal. Il apparaît ainsi intéressant de revenir spécifiquement sur la deuxième épreuve du domaine du français, le « travail d’écriture ».

Lire la suite

Fin de l’utopie interdisciplinaire ?

Une contre-réforme « tranquille »
non sans conséquences

Le nouveau ministre de l’Éducation nationale a choisi d’adopter une ligne réformatrice distincte de celle de son prédécesseur notamment pour ce qui concerne la réforme du collège.

Désormais moins imposée, son application est donnée comme variable en fonction des établissements.

Lire la suite

Gloser numériquement un texte

Éclairer un texte par un commentaire est l’une des activités principales du professeur, et ce, à tous les niveaux d’enseignement et dans toutes les disciplines. Cette glose, ce commentaire, c’est soit l’enseignant qui les produisent soit l’élève pour montrer sa compréhension d’un passage précis ou pour justifier une idée, une affirmation.

Rien de nouveau donc, une pratique très ancienne même. Mais que peut apporter le numérique  dans cette démarche ? Quelle plus-value peut-on en attendre ? Nous avons choisi de tester la plateforme anglaise Glose pour commenter des textes avec des élèves lors de formations en établissement.

Lire la suite

Enseigner la littérature, c’est concret

Flaubert, plan de "L'Éducation sentimentale".

Flaubert, plan de « L’Éducation sentimentale »

Les visites conseil des professeurs stagiaires de lettres autant que la mise en œuvre du tutorat mixte – partenariat entre le professeur-tuteur dans son établissement et le professeur-tuteur de l’ÉSPÉ – donnent l’occasion de découvrir une réalité bien plus positive que celle martelée par les déclinistes.

En effet, les réussites pédagogiques avérées que nous constatons régulièrement ne relèvent pas du hasard. Les professeurs de lettres qui perpétuent la transmission des textes du patrimoine demeurent avant tout des pédagogues convaincus que la littérature reste enseignable.

Mais il y a corrélativement chez eux un certain pragmatisme dans la façon de présenter la littérature aux collégiens.

Ces mêmes observations font apparaître quelques traits constants que l’on pourrait résumer synthétiquement en une formule : enseigner la littérature, c’est concret.

Lire la suite

Concevoir une séquence de lecture « raisonnable » en collège. Conseils aux professeurs stagiaires

Arcimboldo

Il faut savoir terminer une séquence didactique !

Les tuteurs et formateurs pourraient judicieusement faire mémoriser cette formule aux professeurs stagiaires de lettres ; en effet, l’expérience montre que la première unité d’apprentissage élaborée par le « néo-prof », débordant d’ambition et d’énergie, demeure souvent beaucoup trop longue, se déroulant sur cinq semaines ou plus !

La légitime volonté d’exhaustivité qui pousse à vouloir tout faire dire à la séquence peut en effet être un piège.  Prendre en compte de façon pragmatique ce qu’est une séance réelle avec ses élèves et évaluer le temps que requièrent la lecture et l’explication d’un texte littéraire sont indispensables.

Lire la suite