« Sur deux roues », d’Olivier Melano

Olivier Melano, "Sur deux roues", collection "Archimède"Le vélo, une fois qu’on sait en faire, ça ne s’oublie pas. Sans doute, mais qui se souvient de son histoire ? Dans Sur deux roues, l’auteur et illustrateur Olivier Melano raconte la fabuleuse épopée d’une invention qui n’en finit pas d’être moderne.

Olivier Melano, avec Sur deux roues, dernier titre en date de la collection « Archimède », rappelle que le vélo tel qu’on le connaît aujourd’hui est né en 1885. On l’appelle alors la « bicyclette de sécurité » : deux roues de même diamètre, un cadre en tubes d’acier et une transmission par chaîne.

C’est ainsi qu’après de nombreux tâtonnements, améliorations, ce petit vélo ne cesse de tourner dans nos têtes.

Continuer la lecture

L’univers optimiste de Gerda Muller

Gerda-Muller-Les-Quatre-Musiciens-de-Breme

 

La bande dessinée constatait Serge Tisseron dans un essai devenu un référence , rassure, parce (et par ce) qu’elle contient. Les albums de Gerda Müller ont la même vertu : depuis plus de soixante ans – Gerda Muller fête ses 90 ans ce 21 février – ils égayent et réconfortent les petits au moment du coucher.

En rééditant quelques-uns des albums de cette grande dame de l’illustration, l’école des loisirs rend accessible une œuvre essentielle qui vaut par ses qualités esthétiques, son optimisme et la richesse de ses scenarii. Avec Les Quatre musiciens de Brême Gerda Müller adapte une nouvelle fois un conte des frères Grimm.

Continuer la lecture

Hommage à Gerda Muller pour son 90e anniversaire

Deux ou trois choses que je sais d’elle,
par Marcus Osterwalder

Gerda Muller © François Grandjacques, l'école des loisirs

Gerda Muller © François Grandjacques, l’école des loisirs

Personne ne connaît son nom, mais tous les enfants dans les écoles maternelles connaissent ses images”, avait écrit un critique. Personnellement je connais son nom et ses images, mais je dois avouer que je sais très peu d’elle. Pourtant nous nous voyons régulièrement depuis pas mal d’années.

J’ai rencontré Gerda à l’un des vernissages sympathiques de la galerie L’Art à la page, qui était alors proche de la Bastille. Elle m’avait raconté qu’elle était lasse de travailler pour les éditions Ravensburger en Allemagne et qu’elle avait envie de changer de style. Par la suite, on s’est revus dans mon bureau à l’école des loisirs. On a parlé d’éventuels projets communs et son choix s’est porté sur l’idée d’un livre sur les ânes.

Elle est donc partie à la campagne pour faire des croquis de l’animal en question. J’ai alors compris, et je sais maintenant, de quelle manière elle prend son travail au sérieux. Elle est revenue me voir avec des esquisses sur papiers de couleurs diverses et dans des styles variés. J’étais en admiration. Je voyais bel et bien un album complètement différent de ce qu’elle avait fait auparavant.

Continuer la lecture

Dans les coulisses de l’album : 50 ans d’illustration pour la jeunesse

Dans les coulisses de l’album : 50 ans d’illustration pour la jeunesse (1965-2015) © Jean Claverie

À l’occasion de son jubilé, le Centre de recherche et d’information sur la littérature pour la jeunesse a réalisé une exposition itinérante donnant à voir et à comprendre 50 ans d’illustrateurs et d’illustration de livres pour enfants.

Cette exposition est conçue et mise en forme en partenariat avec Janine Kotwica, spécialiste de l’illustration en général et d’André François en particulier, et le pôle jeunesse et patrimonial Heure Joyeuse de la médiathèque Françoise-Sagan.

À travers un parcours chronologique et thématique, cette exposition se propose de vous faire entrer dans l’illustration par la petite porte de l’atelier des artistes français et francophones présentés, comme Jean Claverie nous y invite avec l’affiche dessinée pour l’événement. L’exposition est visible jusqu’au 31 janvier 2016 à la médiathèque Françoise-Sagan, à Paris.

Continuer la lecture

« Le sentiment de construire quelque chose », entretien avec Alan Mets

Alan Mets lors d’une rencontre au lycée français de Bucarest © D.R., 2015

Alan Mets lors d’une rencontre au lycée français de Bucarest © D.R., 2015

Alan Mets est un taiseux, un grand timide et, surtout, tout le contraire d’un esbrouffeur. S’il a accepté de répondre aux questions de l’École des lettres, c’est (aussi) parce que cet entretien lui permettait – momentanément – d’échapper à la corvée d’aspirateur dans sa voiture… Après trente-cinq albums et à peu près autant de romans jeunesse illustrés, cet hypersensible garde la modestie et la fraîcheur d’un débutant.

Continuer la lecture

Rétrospective Tomi Ungerer au Drawing Center de New York

"Eat", affiche de Tomi Ungerer contre l'intervention américaine au Viêt-nam (1967)

« Eat », affiche de Tomi Ungerer contre l’intervention américaine au Viêt-nam (1967)

Du 16 janvier au 22 mars, le Drawing Center de New York consacre une grande rétrospective, « All In One », à l’ensemble des dessins satiriques de Tomi Ungerer, qui vécut aux États-Unis de 1957 à 1971 et en fit une critique sociale et politique sans concessions.

L’exposition révèle la très grand diversité des talents du dessinateur alsacien, des dessins d’enfance réunis plus tard dans le recueil À la guerre comme à la guerre (l’école des loisirs, 2002), aux collaborations avec la presse la plus prestigieuse (Esquire, Life, The New York Times…) et aux premiers albums pour enfants (Les Mellops font de l’avion, Les Trois Brigands), des campagnes publicitaires à la critique virulente de la société américaine (The Party) et de son engagement contre la guerre du Viêt-nam, jusqu’aux dessins érotiques à dominante humoristique.

On trouvera ci-dessous une sélection très suggestive des articles de presse suscités par cet événement majeur.

Continuer la lecture

« Nous, notre Histoire », d’Yvan Pommaux & Christophe Ylla-Somers. Un auteur d’albums pour la jeunesse s’attaque à l’histoire du monde

"Nous, notre histoire", d'Yvan Pommaux et Christophe Ylla-SomersProjet pharaonique : Yvan Pommaux s’attaque à l’histoire du monde. Son œuvre comptait déjà quelques sauts de la petite à la grande histoire ; le voici prenant à bras le corps le défi de l’« histoire globale », en un album spectaculaire, aussi beau que grand.

Le trajet n’est pas commun et intéresse particulièrement le professeur soucieux de faire lire à ses élèves des récits qui ne trahissent pas son souci d’éducateur.

Il est défini dès le premier mot du titre : Nous, notre Histoire. Il s’agit donc de nous raconter nous, les hommes d’une même planète, embarqués dans une histoire commune depuis les origines. Le regard part de la Terre en formation, passe d’une carte à un paysage, revient à la rotondité de la planète en point final.

Yvan Pommaux a l’art de passer des vastes panoramas des civilisations aux petites scènes de la vie quotidienne truffées de détails. L’artiste est à l’œuvre, aux côtés de l’historien amateur qui a tiré la leçon des Annales : l’histoire de l’humanité n’est pas seulement celle des grands hommes, relégués en quelques feuillets au seuil du récit. Et l’histoire du monde n’est pas seulement celle de l’Occident, leçon tirée des études postcoloniales et des Subaltern Studies.

Continuer la lecture