« Darnand. Le bourreau français », de Bedouel et Perna, tome 3

Le troisième volume de la bande-dessinée consacrée à la vie de Joseph Darnand intitulée Darnand. Le bourreau français vient de paraître aux éditions Rue de Sèvres. On suit dans ce dernier épisode la chute du créateur et chef de la Milice entre mars 1944 et son exécution le 10 octobre 1945.

La collaboration de Darnand avec l’armée allemande se solde par la liquidation de la Résistance sur le plateau des Glières durant le mois de mars 1944. La Milice déploie alors près de 700 « francs-gardes » pour environ 3 000 soldats allemands, chasseurs de montagne.

Continuer la lecture

L’École des lettres 2019-2020

Mis en avant

Des articles de préparation de la rentrée
seront mis en ligne dès le mois de juillet.
Pour préparer votre année et avoir accès à l’ensemble des ressources,
(ré)abonnez-vous dès maintenant :

Continuer la lecture

Le baccalauréat de philosophie de la série L 2019. Sujet 1 : « Est-il possible d’échapper au temps ? »

Parmi les trois sujets donnés cette année à l’épreuve de philosophie dans la série L, le sujet 1, « Est-il possible d’échapper au temps ? » démontre implicitement, s’il en était encore besoin, le lien étroit qui existe entre la discipline « français » (incluant langue et littérature) et la  discipline « philosophie ».

Continuer la lecture

« Les Petites Victoires », d’Yvon Roy, prix INSPIREO des Lycéens 2019

L’association INSPIREO, dont l’objectif est de donner aux collégiens et lycéens le goût d’agir, propose aux établissements scolaires, grâce à une plateforme digitale, des interventions de témoins inspirants, des contenus sélectionnés (films, livres, BD), et des actions solidaires à réaliser au sein d’associations.

Elle organise chaque année un prix des Lycéens qui a été décerné le 4 juin à la bande dessinée d’Yvon Roy, Les Petites Victoires, publiée aux éditions Rue de Sèvres en 2017.

 

Continuer la lecture

« Pourquoi écrire ? » de Philip Roth. L’art singulier du roman

Voici un peu plus d’un an, six ans après avoir arrêté d’écrire, Philip Roth mourait. L’une des figures majeures de la littérature américaine laissait une œuvre riche, complexe et joyeuse, souvent provocatrice, toujours profonde. Qui a lu sans émotion Le Théâtre de Sabbath ou Patrimoine gagnerait à le relire d’urgence.

En attendant paraissent des essais dont une grande partie est inédite, les cent cinquante pages de celle intitulée Explications. Tout au long de sa carrière, Roth qui a aussi enseigné la littérature, a réfléchi sur son art, et dit son admiration pour des contemporains.

Son premier recueil, Du côté de Portnoy date de 1975. Il y revient surtout sur ses premiers romans et les polémiques qu’ils ont suscités.

Continuer la lecture