« Territoires vivants de la République. Ce que peut l’École : réussir au-delà des préjugés »

Les Territoires vivants de la République. Ce que peut l’École : réussir au-delà des préjugés, sous la direction de Benoit FalaizeL’École contre la peur

À propos de l’ouvrage collectif
Territoires vivants de la République.
Ce que peut l’École : réussir au-delà des préjugés,
sous la direction de Benoit Falaize

Dans l’introduction de son livre consacré à une histoire populaire de la France, l’historien Gérard Noiriel, au parcours intellectuel et institutionnel atypique, écrit : « L’émancipation par la connaissance est un idéal qui a été défendu par les Lumières et qui a fait partie, autrefois, de ce qu’on appelle les “valeurs républicaines” [1] ».

Les témoignages et réflexions rassemblés dans Les Territoires vivants de la République par Benoit Falaize disent, dans le concret des expériences pédagogiques présentées, combien cet idéal reste chevillé au corps des acteurs de l’École aujourd’hui. Il est en cela un « livre d’espoir », un miroir positif de l’ouvrage de 2002 intitulé Les Territoires perdus de la République [2].

Lire la suite

Séminaire inter-degrés « Plurilinguisme et inclusion scolaire »

Le Centre académique pour la scolarisation des enfants nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs de Paris (CASNAV)

et le laboratoire DILTEC, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 organisent un séminaire inter-degrés :

« Plurilinguisme et Inclusion scolaire » le mercredi 19 décembre 2018, à Paris.

Lire la suite

Une alternative à la routine : les « enseignements de l’extrême »

Parle-t-on assez des enseignants usés, découragés, démotivés ? Non pas des néo-titulaires qui, paniqués, jettent l’éponge au bout d’un an, mais des anciens, des gradés, des chevronnés, ceux qui, en dépit des échelons acquis et des missions accomplies, éprouvent, après vingt ou trente ans de métier, un malaise, une frustration, une interrogation : à quoi je sers ? À quoi sert mon enseignement ? Qui en profite ? Qui le désire vraiment ?

L’un des problèmes majeurs rencontrés par les enseignants est sans doute le manque de retour, de reconnaissance ou de gratitude de ceux pour qui ils travaillent, élèves, familles et même personnel de direction. Faut-il se dévouer tant d’années pour ne provoquer qu’ennui ou indifférence ?

Une solution existe.

Lire la suite

Pédagogie de l’urgence : voyage au cœur d’un dispositif inédit

Plan du centre d'accueil d'Ivry

Plan du centre d’accueil d’Ivry © Julien Beller

Depuis près de deux ans, le flux des migrants a considérablement augmenté, et Paris, ville refuge d’une certaine partie d’entre eux, se doit de développer ses capacités d’accueil. En septembre 2016, Anne Hidalgo a annoncé la création de deux centres d’hébergements d’urgence à Paris.

Le premier a été installé il y a deux mois dans le nord de la capitale, et reçoit les hommes seuls. Sur une ancienne friche de la SNCF, le centre, d’une capacité de 400 personnes, peut accueillir 1 500 personnes par mois, car chaque homme y reste entre cinq et dix jours avant d’être orienté vers un hébergement plus pérenne.

Le second centre ouvrira ses portes dans quelques jours, à Ivry-sur-Seine. Sur un terrain appartenant à la Ville de Paris, le chantier bat son plein. La gestion du centre est confiée à Emmaüs solidarité, dont la première mission est de répondre à des questions simples, aux réponses quelquefois complexes : qui sera accueilli ? Pour combien de temps ? Pour quelle prise en charge ?

Lire la suite

« Passerelles pour la réussite », un projet d’inclusion du CASNAV de Paris

casnavMars 2015. Les élèves d’UPE2A LP (unité pédagogique pour élèves allophones arrivants) du lycée professionnel Lucas-de-Nehou dans le Ve arrondissement de Paris, et du lycée professionnel Charles-de-Gaulle dans le XXe arrondissement participent à des ateliers de découverte sur le thème des Lumières dans l’Europe du XVIIIe siècle.

Au lycée Lucas-de-Nehou, Alejandro, un jeune Colombien de 17 ans en France depuis six mois, écoute attentivement ses professeurs d’arts appliqués et de français qui présentent l’importance de la découverte du café, du thé et du chocolat dans L’Europe du XVIIIe siècle. Avec d’autres élèves de sa classe, il travaille à la réalisation d’un panneau sur le circuit commercial du café.

Lire la suite

Les lauréats du Diplôme d’études en langue française 2016 de l’académie de Paris accueillis en Sorbonne

Les lauréats accueillis dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne © CR

Les lauréats du DELF dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne  le 5 octobre 2016 © CR

.À la fin de l’année scolaire 2015-2016, plus de mille cent candidats se sont présentés au concours du DELF (Diplôme d’études en langue française) dans l’Académie de Paris. Ce diplôme que ses trente années d’existence ont conforté concerne des élèves allophones nouvellement arrivés en France. Il se décline selon sept différents niveaux d’acquisition de la langue française.

Lire la suite