Bac de français 2020 : l’explication linéaire, l’éternel retour ?

On assiste, à l’approche du nouvel oral du baccalauréat de français 2020, à l’une de ces transformations silencieuses que ne désavouerait pas l’historien François Jullien avec le retour de l’explication linéaire et la disparition de la lecture méthodique.

Quel contraste en effet entre l’apparition spectaculaire en 1987 de l’explication méthodique au bac, accompagnée de son cortège de justifications savantes, théoriques, pédagogiques, polémiques, et aujourd’hui, trente ans après, son remplacement sans bruit, sans débat, sans critique par la tenace explication linéaire de retour en grâce.

Continuer la lecture

Rapport sur le grand oral de Terminale : vers une révolution copernicienne de l’enseignement de l’oral ?

Professeur d’art oratoire à Sciences Po Paris, Cyril Delhay vient de remettre au ministre de l’Éducation nationale un rapport dont la simple lecture de l’intitulé sonne comme un effet d’annonce : Faire du grand oral un levier de l’égalité des chances.

Dans quelle mesure le fond du propos traduit-il cette salutaire ambition ? L’approche transversale préconisée de la maternelle à la terminale constitue-t-elle un progrès sensible ou un simple vœu pieux concernant la place dédiée à l’enseignement de l’oral tout au long du parcours scolaire de l’élève ?

Continuer la lecture

Bac 2019, corrigé du sujet de la série L : « Hernani », de Victor Hugo

1. Dans sa préface, Victor Hugo remercie cette « jeunesse puissante » pour qui il dit travailler. En quoi « Hernani » est-elle la pièce de la jeunesse ? [Sur 8]

2. En avril 1830, Balzac déclare à propos d’« Hernani » : « Rien n’y est neuf ». Qu’en pensez-vous ? [Sur 12]

Continuer la lecture

Le baccalauréat de philosophie de la série L 2019. Sujet 1 : « Est-il possible d’échapper au temps ? »

Parmi les trois sujets donnés cette année à l’épreuve de philosophie dans la série L, le sujet 1, « Est-il possible d’échapper au temps ? » démontre implicitement, s’il en était encore besoin, le lien étroit qui existe entre la discipline « français » (incluant langue et littérature) et la  discipline « philosophie ».

Continuer la lecture

Nouveaux programmes de français : les œuvres enfin connues

Nouveaux programmes de français en premièreL’actualité de l’école, entre mobilisations lycéennes pour l’environnement et mouvements enseignant pour une révision des réformes en cours, ferait passer à côté d’une publication d’importance survenue cette semaine : les nouveaux programmes d’œuvres en français pour la classe de première à la rentrée prochaine.

Ce retour d’un programme national, événement en soi après des décennies de simples recommandations, était très attendu, suscitant crainte et curiosité, dépassant l’objectif scolaire pour délivrer un message idéologique.

Quelles sont alors, réparties dans les quatre objets d’études basiques (poésie, roman, littérature d’idées, théâtre), les douze œuvres parmi lesquelles les enseignants en auront quatre à travailler avec leurs élèves ?

Continuer la lecture

Ré-enseigner la langue au lycée : le défi des nouveaux programmes

Si les nouveaux programmes de français au lycée pour les classes de seconde et de première se caractérisent par différents traits distinctifs dont la revalorisation de l’histoire littéraire, ils se singularisent notamment par rapport à ceux en cours jusqu’à juin 2019, par la place qu’ils accordent à l’étude de la langue.

Continuer la lecture

Humanités, littérature et philosophie : un enseignement de spécialité repoussoir ?

Les faits parlent d’eux-mêmes, les classes de Première L se dépeuplent à vitesse grand V. Il était donc attendu que l’architecture du nouveau baccalauréat réactive l’intérêt pour les humanités en offrant des options attractives.

L’enseignement de spécialité d’humanités, littérature et philosophie de la classe de première de la voie générale dont le programme a été mis à jour par l’arrêté du Journal officiel du 17 janvier 2019 remplit-il vraiment ce contrat ?

Continuer la lecture