« Amélioration des taux de recrutements aux Capes 2018 »? Une communication en trompe-l’œil

Capes 2018Faut-il se féliciter du nombre de postes pourvus aux différents Capes cette année comme le fait le Ministère ? Carton plein en Histoire-Géo, en Anglais, en Lettres modernes, progrès spectaculaires en Allemand et en Mathématiques : miracle, résurrection, retour de l’attractivité, faudrait-il retrouver la foi en une profession où « plus d’une personne sur cinq par génération est suffisamment attirée par les métiers de l’éducation pour passer un concours de recrutement« ?

Ces mots  fameux des Lettres persanes de Montesquieu me reviennent en ce jour de communiqué triomphal :  » Ce roi  est un grand magicien. »

Lire la suite

Inscriptions aux CAPES : retour aux chiffres de 2008

Capes 2008-2017

Les chiffres d’inscription aux différents concours d’enseignant 2017 ont été publiés officiellement la semaine dernière. Ils font apparaitre pour les Capes une augmentation globale de 4,7 % (dont 9 % pour le Capes de Lettres option Lettres modernes et 14 % pour l’option Lettres classiques).

Cette hausse confirme les augmentations des années passées, régulières depuis 2013. Ces inscriptions appellent quelques commentaires qui réfutent certaines idées reçues.

Lire la suite

Ouverture des inscriptions aux concours enseignants 2015

Concours de recrutement 2015Les inscriptions à la session 2015 des concours enseignants sont ouvertes du jeudi 11 septembre à 12 heures au mardi 21 octobre à 17 heures. Les épreuves (écrits d’admissibilité et oraux d’admission) se dérouleront entre la fin du mois de mars et le mois de juin 2015.

Sont concernés :

• les étudiants en première année ou deuxième année de master « Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation MEEF »,

• les étudiants en première année ou deuxième année de master d’autres filières,

• les personnes déjà titulaires d’un diplôme de master ou équivalent.

Lire la suite

Les nouvelles épreuves orales du CAPES de Lettres: conseils pratiques

Alors que l’écrit du Capes vient de s’achever (ce 8 avril), des inquiétudes montent chez certains candidats à l’approche des épreuves orales.

Ces nouvelles épreuves seraient mal circonscrites, les attentes seraient floues, la préparation aventureuse.

Rien n’est plus compréhensible qu’une appréhension née de la nouveauté mais rien n’est plus dangereux qu’un blocage né d’un refus de celle-ci. Les textes officiels sont clairs et, à la vérité, le changement est plus spectaculaire dans la dénomination de l’épreuve – Mise en situation professionnelle – que dans son déroulement, assez proche des sessions antérieures.

Lire la suite