Les trente ans du Théâtre national de la Colline

Théâtre national de la CollineLe Théâtre de la Colline a fêté ses trente ans le 13 janvier 2018. À l’occasion de cet anniversaire, son directeur, Wajdi Mouawad, a souhaité rendre hommage à ses prédécesseurs Jorge Lavelli, Alain Françon, Serge Braunschweig, et rappeler l’histoire ininterrompue depuis 1988 d’un théâtre consacré aux auteurs contemporains, nationaux et internationaux.

Il semblait au départ qu’il y eut une audace un peu folle d’offrir une scène à l’écriture théâtrale contemporaine, mais le public donna raison à ceux qui avaient cru aux auteurs vivants, aux créations, aux expérimentations, puisque avec plus de 2,8 millions de spectateurs en trente ans, la Colline contribue tout autant que la Comédie-Française, aux succès des théâtres nationaux.

Lire la suite

2018, année du théâtre ?

Il y a quelques années les dissertations en khâgne ou au Capes portaient régulièrement sur le roman, ce genre polymorphe, assimilant tous les genres, toutes les formes, capable de tout intégrer, science ou poésie, document ou écriture intime, monologue ou polyphonie…

Il semble qu’aujourd’hui cette capacité à tout absorber, tout assimiler, tout sublimer, revienne au théâtre, nouveau genre total, hégémonique, conquérant, attirant à lui tous les arts de la scène et du spectacle.

Lire la suite

Hommage à Jacques Lassalle

Jacques Lassalle © Françoise Gomez

Jacques Lassalle © Françoise Gomez

« Ce n’est pas l’acteur qui parle le texte. C’est le texte qui se parle en l’acteur. »

Conversations sur la formation de l’acteur,
Jacques Lassalle et Jean-Loup Rivière,
Actes-Sud-Papiers – CNSAD, 2004 (p. 66).

 

Au moment de souhaiter à tous les passionnés de théâtre une magnifique année 2018, c’est par un hommage à un grand maître qu’il convient de commencer : Jacques Lasalle nous a en effet quittés le 2 janvier.

 

Lire la suite

« Jusque dans vos bras », mise en scène de Jean-Christophe Meurisse & Les Chiens de Navarre

Une question d’abord, posée dans le programme du spectacle, par le metteur en scène, Jean-Christophe Meurisse. :

« Quelle est donc cette fameuse identité française qui fait tant débat de nos jours et qui pourrait nous amener, dans nos visions les plus sombres, à une guerre civile ? »

Défiance ? Provocation ? Au contraire, invitation à une plaisante réflexion de choc sur un sujet – essentiel ?, en tout cas, cacophonique – qui fait aujourd’hui dissensus selon que l’on regarde en arrière ou devant soi.

Lire la suite

« F(l)ammes », texte et mise en scène d’Ahmed Madani

"F(l)ammes", d’Ahmed Madani © François-Louis Athénas

« F(l)ammes », d’Ahmed Madani © François-Louis Athénas

Elles sont dix sur scène. Dix jeunes femmes, comédiennes amateurs, fraîches, pétillantes, revigorantes, toutes issues des quartiers sensibles. Garges-les-Gonesse, Montreuil, Mantes-la-Jolie, Boulogne-Billancourt (oui, la cité du « Pont de Sèvres »)…

Plus exactement, ce sont les histoires personnelles dont elles témoignent qui sont revigorantes, et pleines d’espoir et de joie. Et ce, malgré les douleurs, les souvenirs meurtris qui hantent parfois leurs mémoires d’enfant ou d’adolescente.

Lire la suite

« Le Malade imaginaire », de Molière, au théâtre Déjazet ou le plaisir du classique

Image d'Épinal : "Le Malade imaginaire" en ombres chinoises

Image d’Épinal : « Le Malade imaginaire », de Molière, en ombres chinoises

Il y a deux manières de revenir au classique : soit croire en ses facultés d’adaptation, et le réinterpréter pour mieux le réinventer ; soit croire en son « éternité » et le re-présenter pour mieux le redécouvrir.

Cette dernière orientation est celle de Michel Didym qui fait le choix de servir avec intelligence et sobriété un texte de Molière qui de lui même impose ses moments de réflexion et ses moments de comédie.

Lire la suite

« Stadium », de Mohamed El Katib

"Stadium", de Mohamed El Katib

Il y a des spectacles qu’il faut aborder sans attentes, sans a priori, sans connaissance préétablie de du genre auquel ils appartiennent. Des spectacles à la singularité desquels il faut s’abandonner. Des spectacles que peut-être il faut vivre, tout simplement.

Stadium, d’abord monté au théâtre de la Colline, à Paris, et maintenant en tournée en France, est l’un de ces spectacles inclassables qu’il faut situer dans ce champ de la création contemporaine qui tourne le dos à toutes les normes, à tous les conformismes, élargissant le théâtre à des formes expérimentales de l’expression scénique.

Lire la suite

La Charte pour l’éducation artistique et culturelle

Charte pour l'éducation artistique et culturelle

Le Haut Conseil de l’éducation, créé en 2005 puis renouvelé sous le gouvernement précédent avec pour mission d’« accompagner le développement de l’éducation artistique et culturelle et en faire un objectif de formation majeur à l’école », a publié en 2016 une charte dont les éléments sont reproduits ci-dessus.

Si cette charte ne change guère les finalités reconnues à l’éducation artistiques, elle diffère en ce qu’elle choisit de rappeler des principes et ne prétend pas édicter les moyens. Elle libère plus qu’elle n’enserre.

Lire la suite