Terminale : œuvres et thèmes de référence pour les épreuves de l’enseignement artistique en 2017-2018

La liste des œuvres et des thèmes inscrits au programme de terminale (enseignements de spécialité en série littéraire, options facultatives toutes séries) pour l’année scolaire 2017-2018 et pour la session 2018 du baccalauréat est la suivante :

Lire la suite

« I am not Madame Bovary », de Feng Xiaogang

"I am not Madame Bovary", de Feng XiaogangDissipons d’emblée le malentendu que le titre du film du cinéaste chinois Feng Xiaogang pourrait susciter dans l’esprit du spectateur (a fortiori flaubertien).

Il n’y a pas plus ici d’allusion, encore moins de présence de « Madame Bovary », que de trace de l’œuvre homonyme mondialement connue.

Rien, sinon un (très) lointain cousinage…

Lire la suite

« Un vent de liberté », de Behnam Behzadi

Un épais nuage grisâtre plane en permanence sur Téhéran, et c’est toute la vie de Niloofar qui se trouve polluée…

La jeune femme, gérante de l’atelier familial de confection, vit seule avec sa mère. Laquelle, fragilisée par l’air malsain de la métropole iranienne, est hospitalisée d’urgence pour insuffisance respiratoire.

Afin de préserver la santé de leur génitrice, le frère et la sœur de Niloofar décident unilatéralement d’envoyer les deux femmes vivre dans la maison de famille à la campagne. Contrariée dans ses projets, Niloofar entend bien résister…

Lire la suite

Célébration du livre à la Documenta 14, à Kassel

Martha Minují "The Parthenon of Books" © Roman Maerz, Documenta 14, Kassel

Martha Minují « The Parthenon of Books » © Roman Maerz, Documenta 14, Kassel

Du monument consacrant le livre à la redécouverte du récit tissé

La Documenta, exposition quinquennale d’art contemporain dépasse cette année les limites de la seule Allemagne et de la ville de Kassel pour se jumeler temporairement avec la Grèce et celle d’Athènes.

De nombreuses présentations et mises en œuvre du livre dans son rapport avec la société et la mémoire y sont abordées.

Lire la suite

Rétrospective David Hockney. La perspective en question

Rétrospective David HockneyPiscines azurées de Californie, éclatante campagne du Yorkshire,Grand Canyon aux couleurs acidulées, vastes villas baignées de lumière… Après la Tate Britain cet hiver, le sémillant et toujours actif David Hockney (80 ans ce mois-ci !) a pris ses quartiers d’été dans la capitale à l’occasion de la rétrospective que lui consacre le Centre Georges-Pompidou jusqu’au 23 octobre.

Soixante ans de carrière, et quelque cent soixante œuvres sont au programme, allant des premières huiles au réalisme social des années 1950 aux dernières créations réalisées sur support numérique (iPad) en 2016.

Lire la suite

« Visages, villages », d’Agnès Varda et JR, d’un territoire à un autre

"Visages, Villages", de Agnès Varda et JRLe propos du documentaire d’Agnès Varda et de JR semble au premier regard très modeste. Le spectateur suit les deux artistes aux quatre coins de la France : ils font des rencontres avec des Français très différents, dans des lieux éloignés des grandes villes, assez à l’écart ou parfois même promis à la destruction.

JR fait ce qu’il sait faire : il photographie les gens qu’il rencontre puis il agrandit ses photographies dans des proportions parfois démesurées pour les coller sur des murs. Elles peuvent faire la taille d’un immeuble ou d’une enceinte et parfois elles sont tellement hautes qu’on doit les voir de très loin, comme quand elles sont collées sur des piles immenses de conteneurs, au milieu des docks du Havre.

Quant à Varda, elle accompagne JR, parle aux gens qu’il photographie, les convainc de participer, filme parfois ce qui se passe ; mais si les images appartiennent tantôt à l’un tantôt à l’autre, il est certain en revanche que le montage doit absolument tout à Varda.

Lire la suite

« Voyage Of Time » et « Song To Song » de Terrence Malick, deux films essentiels

"Voyage Of Time", de Terrence Malick © Mars Films

« Voyage Of Time », de Terrence Malick © Mars Films

Deux films de Terrence Malick sont sortis en même temps. Un véritable événement pour ce cinéaste si rare.

Dans son documentaire, Voyage Of Time, il va jusqu’au bout de sa radicalité. Plus d’intrigue, plus de personnages. Une profession de foi panthéiste en images enchaînées, une méditation de pure poésie sur l’infini du temps et le mystère du surgissement de la vie.

Dans Song To Song, il bat les cartes d’un jeu dont les figures ressemblent à celles de sa propre vie et manipule ses personnages, ballottés entre le Mal et le Bien.

 

Lire la suite