La Grande Guerre dans tous ses états. Ateliers d’écriture et de pratique artistique du collège au lycée

Fabian Grégoire, "Lulu et la Grande Guerre" © l'école des loisirs, "Archimède", 2005

Fabian Grégoire, « Lulu et la Grande Guerre » © l’école des loisirs, « Archimède », 2005

Cette mallette littéraire et pédagogique commémore le centenaire de la Grande Guerre. Elle propose des chemins sensibles à travers des documents et des activités qui nous ont semblé porteurs de valeurs et riches en possibilité d’exploitations pédagogiques.

Ces documents, souvent découverts en chemin, au détour de lectures, dans la masse foisonnante des publications et des expositions que génère toujours un anniversaire, nous les avons choisis parce qu’ils nous touchaient, nous interrogeaient, disaient quelque chose de nous-mêmes que nous ne savions pas toujours être en nous-mêmes.

Ce travail poursuit essentiellement deux objectifs. D’abord offrir aux professeurs des entrées nouvelles pour exploiter un thème que les Instructions officielles nous encouragent à aborder. Permettre ensuite aux élèves de lire la guerre autrement pour la dire, la jouer, la représenter et tenter ainsi de dépasser un lourd héritage.

 

La mallette présente sept fichiers correspondant à sept parcours de lecture et d’écriture. Les entrées sont subjectives et ne prétendent pas porter un regard exhaustif ou définitif sur le sujet. Elles représentent bien davantage des ouvroirs qui sont autant de viviers pour susciter la réflexion pensée en termes de création.

 

L’objectif majeur est de générer un laboratoire d’idées et d’envies. De ce fait, les différents fichiers peuvent être consultés indépendamment les uns des autres ou bien croisés et enrichis les uns par les autres. Leurs titres, que nous avons voulus évocateurs, viennent participer à une architecture fragmentaire et partielle :

La Grande Guerre comme écriture :  

• du bruit • du corps • de la beauté • de la fraternité

• du mensonge • de l’horreur • du retour impossible.

 

La démarche consiste à présenter trois étapes possibles.

• Entrer en lecture (parcours de lecture sensibles, pistes pour des lectures analytiques, cursives, données informatives, contextualisation…)

• Entrer en écriture (ateliers d’écriture chantier, activités type écriture d’invention (argumentative, narrative épistolaire, narrative…). Quelques ateliers d’écriture longue peuvent être décrochés du reste et fonctionner de façon autonome. On pourra aboutir ainsi à l’écriture d’un Carnet du Poilu, d’une petite pièce théâtrale, de nouvelles ou encore de diptyques artistiques.

• Entrer en création artistique : autant d’activités que de pistes à explorer pour travailler autrement l’Histoire des Arts, emmener les élèves sur des chemins novateurs exploitables dans le cadre des TPE, initier à la réflexion philosophique et favoriser l’entrée en dissertation (réalisation de bande-son, de dessins, de lectures oralisées, musicales, production d’images…). Enfin le caractère si spectaculaire de la guerre qui tend à faire de celle-ci un théâtre nous a semblé riche de sens et de pertinence. Des ateliers de mise en scène, en jeu ou en voix conduisent à monter certains des textes lus dans la première section ou obtenus à partir des ateliers d’écriture de la seconde.

Cette logique verticale qui unifie l’ensemble doit être perçue comme la colonne vertébrale de chaque fichier. Il est fondamental que le lecteur la perçoive pour s’imprégner de la logique du tout et enrichir sa création.

L’enjeu reste avant tout de faire réagir des élèves et de partager avec des collègues une approche qui nous a paru sensible et innovante.

 

Perrine Charlon Jacquier, AEFE Maroc
Gwenaël Devalière, lycée Livet, Nantes

..

mallette-pedagogique-la-grande-guerre-dans-tous-ses-etats

Mallette pédagogique

La guerre dans tous ses états

Lire, dire, écrire, jouer,
représenter la guerre

Ateliers d’écriture et de pratique artistique
du collège au lycée

.

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

1. Préface.

Pdf, 311 Ko.

.

.

..

.

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

2. La guerre comme écriture du bruit.

Pdf, 2,1, Mo.

.

.

.

..

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

3. La guerre comme écriture du corps.

Pdf, 2, 4 Mo.

.

.

.

..

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

4. La guerre comme écriture du mensonge.

Pdf, 2, 7 Mo.

.

.

.

..

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

5. La guerre comme écriture de la beauté.

Pdf, 2, 9 Mo.

.

.

..

.

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

6. La guerre comme écriture de la fraternité.

Pdf, 1, 5 Mo.

.

.

..

.

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

7. La guerre comme écriture de l’horreur.

Pdf, 1, 2 Mo.

.

.

.

..

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

8. La guerre comme écriture du retour impossible.

Pdf, 2, 1 Mo.

.

.

.

.

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

9. Petite fabrique d’écriture épistolaire : le carnet du Poilu.

Pdf, 2, 4 Mo.

.

.

.

.

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

10. Petite fabrique d’écriture théâtrale.

Pdf, 877 Ko.

.

.

..

..

Mallette pédagogique : La Grande Guerre dans tous ses états

.

11. Petite fabrique d’écriture chorégraphique : du tableau à la danse.

Pdf, 692 Ko.

.

.

.

.

Lettres sonores

.

• Lettre 1 : Bruit

• Lettre 2 : Bruit

• Lettre 3 : Corps

• Lettre 4 : Corps

• Lettre 5 : Mensonge

• Lettre 6 : Mensonge

• Lettre 7 : Beauté

• Lettre 8 : Fraternité

• Lettre 9 : Fraternité

• Lettre 10 : Retour impossible

.

.

L'École des lettres, "14-18. Écrire la guerre"

.

.

.

• Voir le numéro de « l’École des lettres », 

« 14-18. Écrire la guerre » 

et le dossier en ligne qui l’accompagne

(commander ce numéro de 96 pages : 8 € franco de port).

.

.

.

.

.

.

• Perrine Charlon Jacquier et Gwenaël Devalière ont également mis à votre disposition sur le site de « l’École des lettres » un remarquable travail sur les migrations lexicales : Dix mots arabes semés au loin, à expérimenter avec tous les niveaux de classes.

..

Print Friendly

32 réflexions au sujet de « La Grande Guerre dans tous ses états. Ateliers d’écriture et de pratique artistique du collège au lycée »

  1. c’est la guerre, la guerre qui vous prend aux tripes, terrible, humaine et inhumaine. Dans ces textes magnifiques chacun peut comprendre, sentir et réfléchir…..Puissent les djihadistes en partance, si pleins d’illusions lire ces lettres…..
    Félicitations, madame, d’avoir écrit de si belles choses !

  2. Un travail magnifique, par son exhaustivité, sa rigueur et la prise en compte de ce qui est réellement faisable en classe.
    Une grande générosité de la part des auteurs qui tiennent de main ferme et la dimension pédagogique de leur démarche, celle qui place la créativité de l’élève au coeur du processus d’apprentissage, et la dimension des savoirs fondamentaux.
    Une vraie ressource pour nous, enseignants, qui cherchons sans relâche textes, exercices, pistes de séquences… pour nos élèves, que l’on peut ainsi emmener sur les chemins d’une prise de conscience humaniste et active.
    Bravo pour ce bel hommage à ceux qui sont tombés et que ce travail honore.

  3. Quel travail remarquable ! Cette « mallette littéraire et pédagogique » – désignation trop modeste- est un véritable trésor :
    —pertinence et originalité des thèmes retenus (introduits par des commentaires apportant de précieuses informations, de riches réflexions);
    —nombre, richesse et diversité des documents proposés;
    —clarté inventive des suggestions pédagogiques, présentant des démarches à la fois adaptées à la réalité des classes et immédiatement passionnantes.

    Les lettres sonores, écrites et lues par Perrine Charlon Jacquier, apportent une ouverture saisissante de beauté et d’intensité.

    L’ensemble nous plonge dans la gravité complexe de cette immense tragédie que fut la première guerre mondiale. Il invite à la réflexion. Il montre aussi comment conduire les élèves à des découvertes formatrices, faisant appel à leur intelligence et leur sensibilité.

    Comment remercier Perrine Charlon Jacquier et Gwenaël Devalière de cette si belle (et très impressionnante) contribution ?

    Yves Touchefeu, professeur de lettres classiques, retraité, Nantes

  4. Cela fait bien plaisir de retrouver la passion, la recherche, le travail, l’investissement et les competences de Madame Jacquier qui bien heureusement aime a le diffuser. Un grand bravo a ces deux professeurs et merci de partager ainsi tout cet engouement et ce savoir !!

    Un eleve du lycee lyautey

  5. Ce travail a été une immense source d’inspiration pour notre TPE. Nous avons nous mêmes travaillé sur la guerre comme écriture du progrès technologique, et avons tenté de reproduire la réflexion linéaire propre à ce projet… De plus, la richesse de cette recherche nous a permis de découvrir et d’utiliser à notre tour de nombreux textes auxquels nous n’aurions pas pensé. Un grand merci aux professeurs qui nous ont fourni une source formidable de textes, de réflexions et d’idées !

  6. Un écrin qui s’ouvre pour offrir des pépites et des joyaux!
    Un travail empreint d’intelligence et d’humanité que beaucoup sans doute s’approprieront avec bonheur!
    Merci à Perrine Charlon et Gwenaël Devalière de cette magnifique contribution!
    Danielle Colliard, professeur de lettres classiques, retraitée.

  7. J’ai, quant à moi, utilisé ce travail pour construire une séquence sur l’argumentation dans le récit. Quelle mine d’or… J’y ai trouvé toutes les ressources nécessaires, des idées innovantes et surtout l’énergie d’enseigner autrement. Merci à nos collègues pour ce don hors du commun. Sophia A. Collègue de Lettres

  8. Un investissement absolument remarquable pour ce devoir de mémoire qui doit toujours rester présent pour guider nos vies et notre rapport à autrui pour ne plus revivre les horreurs de cette guerre (dont les derniers évènements en France, en Irak, au Danemark vont malheureusement à l’encontre) si bien racontée également dans le roman passionnant (Goncourt 2013) de Pierre LEMAITRE « Au Revoir là-haut » sur l’amitié indestructible de 2 poilus de l’après-guerre 14/18 d’une France qui glorifie ses morts et oublie les survivants.

  9. Une source d’inspiration, d’idées, de dépassement aussi, et surtout de création et de fraîcheur pour nous enseignants fatigués de travailler toujours sur les mêmes thèmes avec les mêmes démarches…
    Merci beaucoup pour ce partage sensible, intelligent et généreux.
    Claudine B., professeur d’Histoire.

  10. Un grand bravo aux auteurs ( Mme. Jacquier et Mr. Devalière ) pour ce formidable travail! Cette mallette pédagogique nous présente un mélange d’histoire, d’idées, de passion et d’originalité. La parfaite combinaison pour apprendre en s’amusant. Sérieusement… J’ai trouvé cet article fascinant. Et d’entrée de jeu, on remarque la qualité du travail. D’ailleurs, avec mes partenaires de TPE, nous avons utilisé cette mallette comme base à nos travaux.
    Nous présentons :  »La Guerre comme écriture de la Mémoire. » C’est sujet rassemble à la fois Physique-Chimie et Français. En effet, nous expliquons la Littérature – notamment les Mémoires – par de la Chimie, soit le fonctionnement de la mémoire. D’où la problématique :
    Comment l’écrivain transmet-il ses traumatismes de Guerre?
    J’ai, évidemment, apprécié travailler sur ce sujet, puisque je suis une personne qui se pose beaucoup de questions sur le monde qui l’entoure et sur l’Homme. Alors vivre cette aventure m’a beaucoup apporté. J’ai pu connaitre un peu mieux comment l’humain fonctionne et j’ai aimé ça.
    Et j’aimerai faire profiter nos travaux à d’autres personnes qui intéressent à notre sujet et qui voudrez connaitre un peu mieux le fonctionnement de l’Homme et donc se connaitre un peu mieux; c’est pourquoi publier nos TPE sur  »l’école des lettres », nous ferait extrêmement plaisir à moi et mes collègues.

    Merci beaucoup. Et encore une fois, cet article est une pure merveille qui nous a aider à trouver l’inspiration.

    Yasmine Nabbad, élève au Lycée Lyautey en 1èreS.

  11. A la lecture de votre travail, nous avons été interpellées par la richesse de son contenu, par la variété des idées et des documents mis a disposition. Il a été une source de motivation et d’inspiration pour notre TPE. Grâce à vous, nous avons pu canaliser nos idées et élaborer une problématique judicieuse.
    Un grand merci aux professeurs pour leur dévouement et le partage scientifique sur un sujet qui nous touche tous.

  12. Je trouve que ce travail de recherche est d’abord très instructif, puisqu’il m’a permi d’apprendre et de découvrir certains aspects de la guerre que j’ignorais, et cela pousse réellement à la réflexion. Ensuite, toutes les ressources jointes ont contribué à nourrir mes TPE, et c’est par la suite que j’ai pu établir un plan adéquat et y insérer une problématique pertinente, ce qui m’a clairement permis d’avancer. Enfin, je tiens à applaudir le travail rigoureux de ces deux professeurs, qui nous partagent avec beaucoup de passion et de sensibilité, leurs riches connaissances sur les deux grandes Guerres, un sujet particulièrement prenant!

  13. Juste un témoignage de reconnaissance parce que ce travail m’a permis d’aborder la Guerre autrement dans mon cours de français et aussi de travailler en transversal avec mes collègues d’histoire, d’arts plastique et d’EPS…
    Savoir lire, dire et représenter la guerre autrement, dans un contexte comme celui d’aujourd’hui, c’est devenu indispensable… mais ce n’est pas forcément évident.
    Un projet va naître grâce aux idées que vous avez partagés, déjà nos élèves s’en réjouissent et fréquentent assidument votre mallette. Merci!

  14. Waw ! Ce site est vraiment magnifique.
    Une originalité incomparable et des thèmes intéressants.
    La diversité des documents utilisés apportent un réel enrichissement !
    Les idées que vous voulez faire passer sont pas toujours très claires mais cela nous pousse a réfléchir et a chercher a mieux comprendre.
    De plus les histoires présentés sont passionnantes. Un énorme BRAVO a vous, pour tout ce fabuleux travail !

    AMINE LEMSEFFER,
    Ministre des Finances de L’Arabie Saoudite!
    ET NOOREDINE MAKHAK,
    Auteur engagé sur les 7 vagues de l’amour.

  15. Un travail remarquable avec des textes tout aussi poignants et marquants que beaux et touchants… Ces textes nous montre bien que malgré les malheurs apportés par la guerre, l’humanité reste avant tout le pilier au milieu de toutes ces horreurs, entraînant la fraternité, le partage, l’amitié… une pointe de bonheur.
    Merci de nous offrir un tel travail !

  16. Oui « sara7a » j’ai vraiment beacoup aimé cette ironie à propos du fait que la guerre révèle une fraternité sincère. Quelques textes m’ont interpellé avec leur visée humanitaire de la guerre comme « Partage de l’eau » ou « Frères d’armes ».Les autres aussi etaient bien mais moins tappe à l’œil.
    Enfin, je ne savais pas qu’il fallait 3 échauffements pour une bonne mise en scène de la partie théâtrale.
    Mes compliments aux auteurs.

  17. Textes très intéressants, parfaitement compréhensible et accessible, je pense déjà les avoir trouvé à la fin de la dernière année scolaire, mais la lecture des fiches 4 et 6 ainsi que l’écoute de la Lettre 1 m’ont permis de mieux comprendre l’état d’esprit que la guerre gravait à coups d’obus sur des peuples qui pensaient simplement parader en tenue militaire autour de l’ennemi.
    Merci aux deux professeurs pour ce travail qui, je suis sûr, me sera utile tout au long de ma scolarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *