Création du César des lycéens

Après le Prix de l’Éducation nationale du Festival de Cannes et le Prix Jean Renoir des lycéens, voici le César des Lycéens ! Créé cette année par l’Académie des arts et techniques du cinéma et le ministère de l’Éducation nationale, en partenariat avec la Fédération nationale des cinémas français (FNCF) et le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), ce nouveau projet a l’ambition d’être au moins aussi prescripteur que son modèle littéraire, le prix Goncourt des lycéens.

Entre trente-cinq et cinquante classes de terminales (générales, technologiques et professionnelles), ayant fait l’objet d’une candidature en décembre dernier, compose le jury lycéen. Celui-ci aura pour tâche de visionner, durant le mois de février, les sept films sélectionnés dans la catégorie « Meilleur film ». Date limite du vote : vendredi 22 février, jour de la remise des César.

Selon la formule traditionnelle, les nommés sont cette année :

• La Douleur, d’Emmanuel Finkiel (par ailleurs, inscrit au Prix Jean-Renoir des lycéens 2017-2018) ;

• En liberté ! de Pierre Salvadori (Prix Jean-Renoir des lycéens 2018-2019) ;

• Les Frères Sisters, de Jacques Audiard ;

• Le Grand Bain, de Gilles Lellouche ; Guy d’Alex Luz ;

• Jusqu’à la garde, de Xavier Legrand ;

• Pupille, de Jeanne Herry (à noter, l’unique réalisatrice de la sélection).

Outre le coup de projecteur commercial donné sur l’œuvre lauréate, l’enjeu de l’opération est à la fois culturel, intellectuel et artistique. Pris au jeu du rendez-vous annuel des métiers de cinéma, les quelque mille cinq cents élèves trouveront les moyens de s’intéresser à la production française et pourront, à l’occasion des débats conduits par les professeurs-référents des établissements concernés, développer leur jugement et leur esprit critique.

En plus des dispositifs déjà en place depuis de nombreuses années (« École et cinéma », « Collège au cinéma », « Lycéens et apprentis au cinéma »), le César des lycéens consolide la place occupée par le cinéma et l’éducation à l’image dans le système scolaire.

Le lauréat du César des lycéens sera annoncé le lundi 25 février, soit trois jours après la cérémonie officielle. Le trophée sera, quant à lui, remis à l’élu(e) le mercredi 13 mars dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne.

Nous n’entrerons pas, bien sûr, dans le (vain) débat portant sur la nature des films retenus pour le César du « meilleur film ». Nous regretterons seulement, pour notre part, que ni Mektoub, my love : canto uno d’Abdellatif Kechiche, ni Amanda de Mikhaël Hers ne figurent dans la sélection. Ils sont à nos yeux les deux plus beaux films français de l’année écoulée. Aussi, nous vous proposons sur ce site un parcours pédagogique autour d’Amanda sur le modèle des fiches, éditées par Canopé, pour accompagner le nouveau dispositif.

Philippe Leclercq

• Voir sur ce site : « Mektoub, my love : canto uno », d’Abdellatif Kéchiche, un long moment d’éblouissement, par Philippe Leclercq.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.