Les « Classiques » de l’école des loisirs font peau neuve

Mis en avant

Les "Classiques" de l'école des loisirsUne collection de référence
qui allie l’exigence d’une culture classique

aux nécessités de l’enseignement d’aujourd’hui

Pour découvrir les nouvelles éditions des « Classiques » de l’école des loisirs, parmi lesquels plusieurs titres recommandés par le ministère de l’Éducation nationale, du cycle 3 à la troisième, recevez gratuitement et sans engagement l’un des quatre titres suivants :

L’Odyssée, d’Homère,
Germinal, d’Émile Zola,
Moby Dick, d’Herman Melville,
Voyage au centre de la Terre, de Jules Verne.

Chacun de ces ouvrages a fait l’objet de séquences pédagogiques expérimentées en classe avec succès et disponibles sur le site de l’École des lettres.

Lire la suite

Conseils de rentrée aux professeurs stagiaires de lettres

Le présent document ne prétend pas délivrer une parole absolue susceptible de résoudre tous les problèmes posés au sujet de la première rentrée d’un enseignant.

À visée synthétique et pragmatique, il se donne simplement comme objectif de répondre aux premières questions pratiques que chaque professeur de lettres débutant dans le métier en collège et en lycée est en droit de formuler.

Lire la suite

Emily Brontë en France

Anne, Emily et Charlotte Brontë, par leur frère Branwell (1834)

Anne, Emily et Charlotte Brontë, par leur frère Branwell (1834)

Morte à trente ans, auteure d’un unique roman, Wuthering Heights (Les Hauts de Hurle-Vent en français) publié en 1847 et qui demeura longtemps dans l’ombre d’un autre chef d’œuvre, le Jane Eyre de sa sœur Charlotte, Emily Brontë est longtemps demeurée un mystère.

Aujourd’hui sa silhouette fantomatique errant à jamais dans l’immensité de l’âpre lande où elle a situé la sombre intrigue de son roman, fait partie du folklore que des milliers de touristes vont, chaque année, chercher à Haworth, le village où elle a passé la quasi-totalité de sa brève existence.

Lire la suite

Un texte inédit de Virginia Woolf au pays des sœurs Brontë

Virginia Woolf en 1902

Virginia Woolf en 1902

Au cours de l’hiver 1904, Virginia Woolf se rend avec son cousin Will Waughan au presbytère de Haworth. Cette excursion donne lieu à une réflexion qu’elle soumet à Margaret Lytlleton, rédactrice en chef du supplément féminin au Guardian, et qui constitue le premier texte jamais publié par la jeune femme.

L’année 1904 est une année charnière dans la vie de la future romancière : elle a perdu son père au début de l’année, minée par une profonde dépression, elle a effectué sa première tentative de suicide et a dû être internée. C’est au cours de l’automne que Virginia emménage à Bloomsbury où elle rencontre les artistes du fameux « cercle » dont elle deviendra la plus illustre représentante.

Le « pèlerinage » à Haworth et cette première publication constituent donc une étape importante dans la reconstruction de la jeune femme. Ce texte n’avait à ce jour jamais été traduit en français. La traduction s’appuie sur une réédition de l’article paru en 1979 dans les Brontë society transactions, le magasine de la société Brontë que nous remercions.

Stéphane Labbe

Lire la suite

Zao Wou-Ki. L’espace est silence

Sidney Waintrob, Zao Wou-Ki dans son atelier de la rue Jonquoyen en 1967, devant les peintures 29.09.64 et la première version de 21.09.64, 1967. Zao Wou-Ki © ADAGP, Paris 2018Photo Sidney Waintrob, Budd Studio© David Stekert, Budd Studio, 2018

Sidney Waintrob, Zao Wou-Ki dans son atelier de la rue Jonquoyen en 1967, devant les peintures 29.09.64 et la première version de 21.09.64, 1967. Zao Wou-Ki © ADAGP, Paris 2018Photo Sidney Waintrob, Budd Studio© David Stekert, Budd Studio, 2018

Les expositions consacrées à l’œuvre du peintre sino-français Zao Wou-Ki (1920-2013), sont rares. Si rares (la dernière au Jeu de Paume remonte à quinze ans) que la rétrospective organisée actuellement par le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris fait figure d’événement majeur. Et ce, pas seulement pour fait d’exception muséale.

Les quarante œuvres – huiles sur toile et (quelques) encres sur papier – exposées dans les quatre salles (seules disponibles pour cause de travaux) de l’institution parisienne, sont toutes des pièces exceptionnelles, tant par leur grand format que par leur qualité.

Lire la suite

« Amélioration des taux de recrutements aux Capes 2018 »? Une communication en trompe-l’œil

Capes 2018Faut-il se féliciter du nombre de postes pourvus aux différents Capes cette année comme le fait le Ministère ? Carton plein en Histoire-Géo, en Anglais, en Lettres modernes, progrès spectaculaires en Allemand et en Mathématiques : miracle, résurrection, retour de l’attractivité, faudrait-il retrouver la foi en une profession où « plus d’une personne sur cinq par génération est suffisamment attirée par les métiers de l’éducation pour passer un concours de recrutement« ?

Ces mots  fameux des Lettres persanes de Montesquieu me reviennent en ce jour de communiqué triomphal :  » Ce roi  est un grand magicien. »

Lire la suite

Bécassine au cinéma : la Huronne de la République

Bruno Podalydès ose le double pari de porter à nouveau à l’écran les aventures d’Annaick Labornez, dite Bécassine, dont les aventures se sont déclinées dans une série à succès de 1913 à 1962.

Pari d’une part, car, faut-il s’en souvenir, le tournage à Trégastel et Ploumanac’h du premier film éponyme de Pierre Caron en 1939 avait subi moult contrariétés, victime, au premier chef, de l’ire des autonomistes bretons.

Pari d’autre part, car, l’héroïne comique de Caumery et Pinchon, demeure dans l’inconscient collectif hexagonal un personnage de livres illustrés tout à la fois daté et stéréotypé.

Lire la suite

Le projet d’ajustement des programmes de français : simples accommodations terminologiques ou changement de cap?

En période de Coupe du monde de football où les coachs, selon la terminologie consacrée, ont coutume d’effectuer des « ajustements » par rapport à leur équipe-type, le titre du document du CSP, Projet d’ajustements et de clarification des programmes de français des cycles 2-3-4 arrive à point nommé, de même que le nouveau pilier de l’éducation morale et civique à l’école élémentaire, l’apprentissage par cœur de la Marseillaise dès le CE1.

Lire la suite