Ce que cache le scandale de la plateforme Admission post-bac

Plateforme Admision post-bacLe tollé provoqué par la procédure d’admission post-bac laisse songeur.

La France médiatique semble découvrir le cas de bacheliers sans affectation, l’existence de tirage au sort, des filières en tension. Et chacun de s’émouvoir, de s’indigner, de vouloir la mort d’APB.

Si les commentateurs étaient un peu plus informés, ils sauraient relativiser ces chiffres et ces faits, les resituer dans l’histoire d’APB, et peut-être poser la vraie question : pourquoi cette soudaine surexposition du problème ? Pourquoi une pareille dénonciation aujourd’hui ? Quel projet derrière ce qui n’est peut-être qu’un prétexte ?

Lire la suite

Une alternative à la routine : les enseignements de l’extrême

Parle-t-on assez des enseignants usés, découragés, démotivés ? Non pas des néo-titulaires qui, paniqués, jettent l’éponge au bout d’un an, mais des anciens, des gradés, des chevronnés, ceux qui, en dépit des échelons acquis et des missions accomplies, éprouvent, après vingt ou trente ans de métier, un malaise, une frustration, une interrogation : à quoi je sers ? À quoi sert mon enseignement ? Qui en profite ? Qui le désire vraiment ?

L’un des problèmes majeurs rencontrés par les enseignants est sans doute le manque de retour, de reconnaissance ou de gratitude de ceux pour qui ils travaillent, élèves, familles et même personnel de direction. Faut-il se dévouer tant d’années pour ne provoquer qu’ennui ou indifférence ?

Une solution existe.

Lire la suite

« Voyage Of Time » et « Song To Song » de Terrence Malick, deux films essentiels

"Voyage Of Time", de Terrence Malick © Mars Films

« Voyage Of Time », de Terrence Malick © Mars Films

Deux films de Terrence Malick sont sortis en même temps. Un véritable événement pour ce cinéaste si rare.

Dans son documentaire, Voyage Of Time, il va jusqu’au bout de sa radicalité. Plus d’intrigue, plus de personnages. Une profession de foi panthéiste en images enchaînées, une méditation de pure poésie sur l’infini du temps et le mystère du surgissement de la vie.

Dans Song To Song, il bat les cartes d’un jeu dont les figures ressemblent à celles de sa propre vie et manipule ses personnages, ballottés entre le Mal et le Bien.

 

Lire la suite

Le baccalauréat en question à l’heure des résultats

Quand vient le temps des examens et celui des corrections, le baccalauréat amuse beaucoup les réseaux sociaux en alimentant allègrement le registre des faits divers. Copies perdues, pétition d’élèves contre les conditions de passation, bacheliers contraints de recomposer du fait de la divulgation préalable du sujet : la liste serait longue, chaque année plus encore que la précédente, de tous les grippements des rouages de la grosse machine à valider les compétences scolaires de fin d’études secondaires de 80 % d’une classe d’âge : pourcentage confirmé après la session de rattrapage 2017 à quelques décimales près.

Pour autant, ironiser sur les dysfonctionnements du baccalauréat ne suffit pas à remettre en perspective le sens d’un examen à haute valeur symbolique qu’il convient certes de réformer mais pas d’abolir au profit du seul contrôle continu.

Lire la suite

Nouveau brevet, quand la compétence se fait note

diplôme national du brevet 2017La plupart des établissements de France et de Navarre n’ont pas abandonné, malgré la forte pression du ministère, les notes. La plupart des professeurs de France et de Navarre se trouvent donc condamnés à la double tâche d’évaluer leurs élèves par des notes et par des compétences.

Le nouveau brevet a parfaitement acté cette situation puisqu’il invite à évaluer les élèves à la fois par un système de validation des compétences, elle mêmes transformées par le miracle des conseils de classes – et les rectifications opérées par la hiérarchie – en… notes.

Pour faire simple le conseil de classe accorde 400 points. L’épreuve orale nébuleuse qui portait sur les EPI ou les différents « parcours » du collégien vaut 100 points et les quatre épreuves passées par les collégiens au cours de l’examen final rapportent 200 points.

Lire la suite

Le Golem, de l’argile à Terminator

Au musée d’art et d’histoire du Judaïsme, une exposition aussi riche que variée nous invite pour quelques jours encore à parcourir les différents territoires culturels proches ou lointains qui se rattachent à la figure étrange et fascinante du Golem.

L’entrée dans l’exposition est ponctuée par trois œuvres remarquables :

Une vidéo, Matière première de Jakob Gurtel, qui présente la réalisation d’une figure humaine à partir d’une boule d’argile. La dextérité filmée et accélérée des doigts fait que l’on se détache petit à petit du créateur pour assister à la naissance et au développement de la créature. Voici pour l’apparition concrète de la créature.

Si l’on se retourne, un tableau de Miroslav Dvorak présente au crépuscule le golem, monstre fissuré qui tient parce qu’il est bardé de fer (1951) – tableau un peu kitch qui fait le lien avec la culture populaire.

Et, en baissant les yeux, un texte de Borges qui, comme à son habitude, met en abyme la légende présentant l’homoncule comme une créature demeurée : « Comment ai-je pu engendrer ce lamentable enfant ? » s’interroge le rabbin Löw, interrogation à laquelle répond celle de l’auteur plus redoutable encore : « Qui nous dira les sentiments qu’éprouvait Dieu contemplant Rabbi Löw, sa créature, à Prague ? »

Lire la suite

Le travail d’écriture en français au DNB 2017

Le diplôme national du brevet 2017 a suscité sinon de vives polémiques au moins quelques interrogations légitimes notamment pour ce qui concerne la validation du socle commun à partir du contrôle continu.

En effet, les critères d’attribution des points pour chacune des huit composantes n’ont pas été d’une grande homogénéité selon les établissements. D’autant moins que le positionnement selon une échelle à quatre niveaux a parfois été établi sur la seule base de notes obtenues en classe de troisième, et non, comme cela était préconisé par le Ministère, au fil des évaluations menées au long du cycle 4.

Ce premier sujet de débat semble avoir occulté les enjeux des sujets proposés lors de l’examen terminal. Il apparaît ainsi intéressant de revenir spécifiquement sur la deuxième épreuve du domaine du français, le « travail d’écriture ».

Lire la suite

« Le Jour d’après », de Hong Sang-soo

" Le Jour d’après", de Hong Sang-sooLe « Rohmer coréen »… C’est par cette périphrase, qui le situe sommairement sur la carte de la cinématographie mondiale, que le prolifique Hong Sang-soo (vingt et un film en autant d’années) est souvent désigné. Son art est, à dire vrai, minimaliste, inscrit dans des décors urbains ordinaires et des intérieurs simples, fréquemment hantés, comme ses personnages, de souvenirs et de sentiments amers. L’amour y est un paysage où l’on se promène à trois, à quatre comme ici, et où l’on se perd parfois. Tout y est connu, vieux même, mais rien n’est identique. L’histoire sans cesse répétée a toujours un goût d’aventure. Alors…

Alors, c’est sans doute poussé par le démon de midi que Bongwan, patron d’une petite maison d’édition sise à Séoul, s’est jeté dans les bras de sa jeune et unique assistante Changsook. Perte de poids et de sommeil, départs matutinaux pour le travail… Haejoo, son épouse, subodore l’adultère, et décide de surprendre le volage en débarquant à l’improviste dans ses bureaux le jour où celui-là, qui a rompu entre-temps, reçoit Areum, sa nouvelle secrétaire…

Lire la suite