« Rupture », de Maryline Desbiolles. Une petite flamme blanche

"Rupture", de Maryline Desbiolles« Alors il fit vraiment nuit et la nuit ressembla à la nuit. »

Cette phrase aux accents bibliques ouvre le nouveau roman de Maryline Desbiolles. Nouveau à tous égards : il s’agit d’une fiction avec des personnages imaginaires.

Depuis longtemps, l’auteure ancrait ses romans dans son existence, même si, pour reprendre un de ses titres, elle allait « faire un tour ». Le je qui racontait n’était pas tout à fait celui de l’écrivain et il empruntait bien des chemins de traverse et sentiers imprévus.

Lire la suite

Le XIIe Festival européen Latin Grec célèbre les «Métamorphoses» d’Ovide

Le XIIe Festival européen Latin Grec célèbre les «Métamorphoses» d'Ovide

Le XIIe  Festival européen Latin Grec,  « Métamorphoses ! », se déroulera du 22 au 25 mars 2018, notamment à Lyon.

Au programme, une lecture publique participative des Métamorphoses d’Ovide, deux cycles de conférences dont un destiné spécialement au grand (et au jeune) public , des parcours guidés dans quatre musées, des spectacles, des jeux et concours, des performances, un fashion show, des vidéos consacrées au mythe d’Europe…

Lire la suite

Janvier 2018, la rentrée des auteurs confirmés

La seconde rentrée littéraire qui s’est ouverte en janvier est essentiellement française cette année et, comme souvent, consacrée avant tout aux auteurs confirmés : une du Libé des livres et de nombreux médias pour Régis Jauffret, celles de Livres et Idées (le supplément de La Croix) pour l’inattendu Patrick Grainville, portrait de Delphine de Vigan dans la rubrique Rencontre du Monde des livres et tous traversent les colonnes du Figaro littéraire.

Lire la suite

« Phantom Thread », de Paul Thomas Anderson, ou l’art de bâtir une intrigue

"Phantom Thread", de Paul Thomas AndersonDans le Londres des années 50, le célèbre couturier Reynolds Woodcock (appréciez le jeu de mots ironique et l’hommage à Hitchcock) habille la famille royale, les stars de cinéma, les héritières, les gens du monde.

Mannequins et maîtresses se succèdent dans sa vie, mais seules deux femmes comptent vraiment: sa sœur tout d’abord, sa complice de toujours et son bras droit, et le fantôme de sa mère, qui l’obsède.

Il ne vit que pour son travail et crée des robes uniques, de véritables œuvres d’art dont chacune recèle un message secret, un fil caché (phantom thread), une maxime occulte, connue de lui seul. Et, sur lui, il porte en permanence, cousues dans une couture de sa veste, une mèche de cheveux et la photo de sa mère.

Lire la suite

« Wajib, l’invitation au mariage », d’Annemarie Jacir

"Wajib, l’invitation au mariage", d’Annemarie JacirDeux hommes dans une voiture. Le père, le fils. Qui, durant une journée, circulent dans la ville, discutent, plaisantent, se confient, se disputent, et s’arrêtent régulièrement pour rendre une courte visite à la famille ou aux amis.

Le porte-à-porte auquel les deux hommes se livrent patiemment répond au « wajib » (« devoir »), une coutume palestinienne consistant à remettre en main propre des dizaines (des centaines !) d’invitations de mariage.

En l’occurrence, celui d’Amal, fille de l’un, Abu Shadi, professeur, la soixantaine, divorcé, et sœur de l’autre, Shadi, architecte d’une quarantaine d’années, installé à Rome. Deux personnages interprétés avec brio par les acteurs Mohammad Bakri et Saleh Bakri, respectivement père et fils, à l’écran comme à la ville.

Lire la suite

« Le Traitement », de Martin Crimp

"Le Traitement", de Martin CrimpDepuis près de trente ans le Britannique Martin Crimp est reconnu comme un auteur majeur du théâtre de notre temps. Les scènes françaises, comme la Colline ou Chaillot ne manquent pas de jouer ses créations, et le Théâtre des Abbesses reprend actuellement avec brio l’une de ses pièces emblématiques des années 90, Le Traitement, écrite à l’occasion d’une résidence d’artiste à New York.

Les historiens savent à quel point l’art vivant, l’art contemporain, est la rencontre entre un talent individuel et les tendances culturelles collectives de son temps : ce Traitement ne fera pas mentir les critiques, en traduisant en langage dramatique l’ambiance new-yorkaise du roman noir, le questionnement d’actualité sur les rapports de violence hommes-femmes, et l’interrogation sur l’art, entre recherche de vérité et désir de popularité.

Lire la suite

Lutter contre le complotisme, les préjugés et les contre-vérités en classe de sixième

Lutter contre le complotisme, les préjugés et les contre-vérités. Le défi du dispositif « Humanité » en classe de sixième

Le collège Georges-Brassens, à Paris

Le dispositif « Humanité » du collège Georges-Brassens

Jacqueline Courier-Brière et Nasser Dja Bouabdallah sont respectivement professeure de français et professeur d’histoire au collège Georges-Brassens dans le XIXe arrondissement de Paris. Engagés sur un projet commun depuis 2007, ils sont tous deux nourris des mêmes convictions citoyennes et pédagogiques.

Le dispositif « Humanité » qu’ils ont créé tient ainsi à une interrogation fondamentale : comment éveiller les plus jeunes élèves de collège à l’esprit critique afin de les armer contre le complotisme, les préjugés et les contre-vérités.

Lire la suite

« Une aventure théâtrale, 30 ans de décentralisation », de Daniel Cling

Daniel Cing, "Une aventure théâtrale, 30 ans de décentralisation"Alors que pour beaucoup, actuellement, le spectacle vivant reste loin derrière les divers écrans dont nous disposons, il semble important de rappeler, ou d’apprendre, que, il y a quelques décennies, l’ensemble des artisans de l’art théâtral a voulu faire connaître celui-ci à toute la population française, et plus seulement parisienne, et sans renier sa qualité artistique.

C’est ce que montre le film de Daniel Cling, Une aventure théâtrale, 30 ans de décentralisation, qui avait été présenté en juillet dernier au Festival d’Avignon, et qui vient de sortir en France en janvier 2018. Ces « 30 ans » sont en fait 34, le film partant de 1947, année où Jeanne Laurent, sous-directrice des spectacles et de la musique au département Arts et Lettres du ministère de l’Éducation nationale, initie cette décentralisation, jusqu’à l’élection de François Mitterrand, qui coïncide avec la fin de cette aventure.

Lire la suite