Les « Classiques » de l’école des loisirs font peau neuve

Mis en avant

Les "Classiques" de l'école des loisirsUne collection de référence
qui allie l’exigence d’une culture classique

aux nécessités de l’enseignement d’aujourd’hui

Pour découvrir les nouvelles éditions des « Classiques » de l’école des loisirs, parmi lesquels plusieurs titres recommandés par le ministère de l’Éducation nationale, du cycle 3 à la troisième, recevez gratuitement et sans engagement l’un des quatre titres suivants :

L’Odyssée, d’Homère,
Germinal, d’Émile Zola,
Moby Dick, d’Herman Melville,
Voyage au centre de la Terre, de Jules Verne.

Chacun de ces ouvrages a fait l’objet de séquences pédagogiques expérimentées en classe avec succès et disponibles sur le site de l’École des lettres.

Lire la suite

« Bouvard et Pécuchet », de Jérôme Deschamps, au Théâtre de la Ville

"Bouvard et Pécuchet", de Jérôme Deschamps, au Théâtre de la Ville

Micha Lescot (Bouvard) et Jérôme Deschamps (Pécuchet)

« Classiques : on est censé les connaître », écrit Flaubert dans son Dictionnaire des idées reçues. Et de fait on est censé connaître Bouvard et Pécuchet, mais on pardonnera désormais à celui qui n’ayant pas lu le roman aura vu l’adaptation qu’en donne Jérôme Deschamps au Théâtre de la Ville.

Cette adaptation est en effet fidèle sinon à la lettre du texte du moins à l’esprit du roman, et les libertés  de réduction, transposition ou invention que prend Jérôme Deschamps, loin de  choquer ou décevoir, ajoutent de la malice à l’œuvre pour rendre au centuple à Flaubert ce qu’il nommait sa « prétention à être comique ».

Lire la suite

« Le Musée imaginaire de Marcel Proust », d’Eric Karpeles

Vermeer, "Vue de Delft" (1661), Mauritshuis, La Haye

Vermeer, « Vue de Delft » (1661), Mauritshuis, La Haye

Proust, chacun le sait, entretient un rapport intime, profond, à l’art, et à la peinture en particulier, moyen de sublimer le réel. Une phrase du Temps retrouvé, citée en épigraphe, le rappelle : « Grâce à l’art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier, et autant qu’il y a d’artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition. »

En s’autorisant d’un tel aveu, le peintre et critique américain Eric Karpeles, s’est lancé, dès 2009, dans une scrupuleuse recension commentée des œuvres citées dans la Recherche, travail repris en 2017 dans une édition somptueusement illustrée (plus de deux cents reproductions de plus de cent peintres), sous couverture cartonnée et avec un titre qui renvoie à Malraux, Le Musée imaginaire de Marcel Proust.

Lire la suite

Un testament interrompu, « La Forêt millénaire », de Jirô Taniguchi

Jirô Taniguchi, "La Forêt millénaire", Rue de Sèvres, 2017, p. 11

Jirô Taniguchi, « La Forêt millénaire », Rue de Sèvres, 2017, p. 11

« Dire que l’arbre est, de tous les objets que produit la terre, le plus grand et le plus beau n’est pas lui faire un éloge exagéré. » William Gilpin, Remarks on Forest Scenery and Other Woodland Views, relative chiefly to Picturesque Beauty, 1791.

« L’homme y passe à travers des forêts de symboles / Qui l’observent avec des regards familiers. » Charles Baudelaire, « Correspondances », Les Fleurs du Mal, 1857.

Plus d’un an déjà – c’était le 11 février 2017 – que Jirô Taniguchi nous a quittés. Avant que la maladie ne l’emporte dans sa soixante-dixième année, il aura juste pu achever le premier tome d’un ensemble qui devait en compter cinq et qu’il espéra un temps pouvoir livrer à ses lecteurs fidèles en France comme au Japon. Le premier et unique jalon d’une histoire au long cours qui prônait – comme souvent chez Taniguchi mais peut-être pas dans ses albums les plus connus – l’harmonie entre l’être humain et la Nature.

Lire la suite

Découvrir les principes de l’écriture du scénario à partir d’« Une année polaire », de Samuel Collardey

"Une année polaire", de Samuel CollardeyUne année polaire paraît comporter deux films en un. Le récit principal s’articule autour de la première année d’un jeune instituteur au Groënland, dans le village de Tiniteqilaaq. Le spectateur suit sa volonté de découverte, son désir de fuir l’univers familial, son installation difficile dans un territoire dont il ne possède pas la langue, mais aussi son adaptation progressive et finalement réussie.

Il s’agit ici d’un récit d’apprentissage, de découverte de l’autre par le biais de l’opposition entre cultures.

Chacun, dans l‘espace d’un an, fait un pas vers l’autre : l’instituteur cherche à mieux comprendre cette micro-société repliée sur elle-même et surtout très éloignée du monde urbain ; les enfants et les habitants, peu à peu, se rapprochent du jeune instituteur, prennent quelque chose de son énergie et de son envie de partager.

Lire la suite

Journée d’étude « Silence, on lit ! » à l’ÉSPÉ Paris Molitor

Silence on lit !L’ÉSPÉ de Paris-Sorbonne universités organise le mercredi 20 juin 2018, de 13 h 30 à 17 h 30, sur le site de l’ÉSPÉ Molitor, à Paris, XVIe, une journée d’étude portant sur le dispositif Silence, on lit ! imaginé pour le développement de l’élève lecteur.

Cette rencontre est en accès libre.

Lire la suite

Quel crédit accorder au rapport de l’OCDE sur l’efficacité des politiques éducatives ?

Quel crédit accorder au rapport de l’OCDE sur l’efficacité des politiques éducatives? L’OCDE ne se contente pas de publier des enquêtes : elle les commente, les compare et les traduit en recommandations; ainsi vient-elle de livrer son rapport sur L’Efficacité des politiques éducatives européennes, en confrontant les chiffres de Pisa 2015 (résultats des élèves en mathématiques et « littératie ») aux systèmes éducatifs de l’OCDE.

Son interrogation était la suivante : quelles différences observe-t-on dans les politiques de gestion des enseignants entre les pays performants et les autres (la France en l’occurrence) ?

Lire la suite

Initiatives d’excellence et politique de regroupements universitaires. Les recommandations de la Cour des comptes

La Cour des comptes a sa façon bien à elle d’énoncer ses recommandations. Sans intention polémique mais avec la fermeté d’un point de vue pragmatique totalement assumé, elle sait pointer avec un redoutable esprit de synthèse toutes les réalisations gouvernementales dont le résultat mesurable après enquête n’est pas tout à fait à la hauteur de l’affichage politique initial.

Tel est le cas, ici, à titre exemplaire, des « Initiatives d’excellence et regroupements universitaires ».

Lire la suite

Éducation et zones rurales : un engagement à prendre du primaire aux classes prépas

Départements ayant signé une convention ruralité

Départements ayant signé une convention ruralité

L’Éducation nationale s’est engagée dans une politique en faveur d’une école rurale de qualité et a annoncé des mesures fortes pour la rentrée 2018, comme la création de postes supplémentaires en territoires ruraux, avec comme conséquence des taux d’encadrement plus favorables en campagne qu’en zone urbaine, mais également une accélération des signature de « conventions ruralité » permettant le renforcement des collaborations pédagogiques entre écoles, une amélioration des services de transport, un meilleur accès aux ressources numériques, et surtout une meilleure liaison école-collège, afin de soutenir la continuité des enseignements.

Cet effort en moyens et objectifs est d’une certaine manière inédit,  il marque une conscience nouvelle des besoins éducatifs en provinces rurales et ne peut que satisfaire les équipes pédagogiques et les familles. Mais parce qu’il s’engage, il doit se poursuivre et concevoir son programme d’aide au développement éducatif des zones rurales jusqu’à l’autre extrémité du parcours scolaire, à savoir ce point ultime de l’’enseignement proposé par les lycées : les classes préparatoires.

Lire la suite